Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2009

Chanson "la bibliothèque"

Une chanson fétiche (et sa suite) :

de l'humour à la bibliothèque, sur ceux qu'on appelle les "lecteurs non emprunteurs", ou les "usagers sur place"...

 

Version masculine, chantée par Frédéric Bobin :

 

La Bibliothèque

(paroles et musique : Philippe & Frédéric Bobin)

 

Je l’ai rencontrée un beau matin

Mars, avril, je ne sais plus très bien

A la bibliothèque

Je me traînais d’allée en allée

Nous nous sommes trouvés nez à nez

A la bibliothèque

 

Blonde aux lunettes fluorescentes

Elle m’a vraiment paru ravissante

A la bibliothèque

Pour frimer, j’ai pris Les Misérables

Et j’suis allé m’asseoir à sa table

A la bibliothèque

 

Elle dévorait du Montesquieu

Tandis que je lisais dans ses yeux

A la bibliothèque

J’y ai lu qu’elle se foutait de moi

Qu’elle me préférait L’Esprit des Lois

J’ai constaté l’échec

 

Mais elle a refermé son pavé

Au moment où j’allais me sauver

De la bibliothèque

Elle engagea la conversation

Me posant une simple question

A la bibliothèque

 

« Est-ce que t’as lu Le Rouge et le Noir ? »

J’ai répondu : « J’aime pas trop Renoir,

Ca vaut pas un kopeck ! »

Elle m’a dit : « N’aimes-tu pas la lecture ? »

J’ai dit : « J’ m’y connais mieux en peinture… »

Et j’ai fermé mon bec

 

Alors, elle m’a branché sur Gauguin

J’ai dit : « J’ai pas lu tous ses bouquins,

Mais j’adore ce mec ! »

Elle a commencé à s’esclaffer

Puis m’a demandé « Qu’est-ce que tu fais

A la bibliothèque ? »

 

J’ lui ai répondu : « Tu sais, ma belle,

J’aime bien les petites intellectuelles,

Folles de bibliothèque… »

Outrée, elle a bondi de colère

S’emparant du plus gros dictionnaire

De la bibliothèque

 

Elle m’a assommé d’un coup sec !

J’ suis sorti, la tête comme une pastèque

De la bibliothèque

Adieu, abominable pimbêche,

J’aurais mieux fait d’aller à la pêche

Qu’à la bibliothèque

 

 

Version féminine, chantée par Noah Lagoutte :

 

La Bibliothèque (2ème partie)

(Noah Lagoutte / Philippe et Frédéric Bobin)

 

J‘ai mis mes lunettes fluorescentes

Et je suis partie gaie, souriante

A la bibliothèque

Arrivée j’ai pris l’air inspiré

Que prennent tous les habitués

De la bibliothèque

 

Je pris un pavé de Montesquieu

Jouant la fille qui n’a pas froid aux yeux

A la bibliothèque

Je suis allée m’asseoir à la table

Qui offrait une vue imprenable

De la bibliothèque

 

Lui avait choisit Victor Hugo

En passant il effleura mon dos

A la bibliothèque

Enfin il s’est assis près de moi

C’était sans doute ma plus belle proie

A la bibliothèque

 

Je commençais à m’impatienter

Voyant qu’il n’osait pas m’aborder

A la bibliothèque

Finalement je fis le premier pas

Je n’étais pas vraiment sûre de moi

A la bibliothèque

 

« Est-ce que t’as lu Le Rouge et le Noir »

J’ai vu dans ses yeux un grand trou noir

Un air un peu bébête

J’essaie de parler peinture, en vain

Il prend Gauguin pour un écrivain

Mais c’est quoi ce mec ?

 

Puis je lui demande c’qu’il fait ici

Là il m’explique sa théorie

Sur les bibliothèques

Lui ce qu’il veut c’est rouler des pelles

Aux petites intellectuelles

Dans les bibliothèques

 

Passe encore s’il m’avait trouvé belle

Mais me prendre pour une intellectuelle

J’lui ai fermé son bec

Armée du plus gros des dictionnaires

J’lui fis réviser l’Abécédaire

D’un grand coup sec !

 

Je m’éloigne un peu de ce vaurien

Pour aller m’asseoir un peu plus loin

A la bibliothèque

Tendre ma ligne vers d’autres poissons

Qu’ils m’enlèvent vers d’autres horizons

Que la bibliothèque

 

Frédéric Bobin http://fredericbobin.free.fr/ et Noah Lagoutte http://www.noahlagoutte.com/

Commentaires

tu peux me dire sur quoi c'est chanté? ou bien m'envoyer la partition? bisous

Écrit par : jean dom | 13/02/2009

Mon cher, c'est chanté sur un air original de Frédéric Bobin. Je ne sais pas si tu peux l'écouter sur son site. Sinon, il va falloir que je t'offre le disque...
Aline

Écrit par : bibjarezienne | 14/02/2009

Les commentaires sont fermés.