Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2009

La vie d'un homme inconnu, d'Andreï Makine

La vie d’un homme inconnu,

Andreï MAKINE               Seuil, 2009

 

Un roman en quatre parties, que j’ai trouvées d’intérêt inégal, même si l’écriture est toujours très belle.

 

Choutov, écrivain et ancien dissident d’URSS, souffre du départ de Léa, sa jeune compagne, même s’il parvient à analyser leur relation de type « mentor vieillissant /  jeune femme » et prendre de la distance.

 

 "Clown triste », Choutov fuit sa douleur. Il part à Saint-Pétersbourg, dans l’idée de renouer avec Iéna, qu’il a aimé 30 ans plus tôt, avant son exil à Paris. Mais Iéna fait désormais partie d’une Russie déroutante, tournée vers l’argent et la consommation, qui lui échappe totalement.

 

C’est alors qu’il rencontre Volski, vieux chanteur ayant survécu à la guerre de 39-45, aux purges et au goulag.  La vie de Volski, son amour profond avec Mila, leur détachement par rapport aux épreuves et leur éveil à la beauté du monde lui ouvrent l’esprit.

 

C’est ce récit de Volski, très fort, qui donne de l’ampleur à celui de Choutov, sinon un peu plat.

Beaucoup de références à la littérature russe, que ce livre m’a donné envie d’explorer…

Au total, un beau roman, et des pages à relire.

 

Aline

 

 

COUP DE COEUR d'Annie

 

Choutov, écrivain russe quinquagénaire et ancien dissident, vit à Paris la fin d'une liaison. Il a perdu ses illusions et est devenu désabusé. Il se remémore le passé et une Russie qui n'existe plus. Il décide de retourner à St Pétersbourg à la rencontre de son premier amour. Mais la femme et le pays qu'il va retrouver sont bien différents de ses rêves. La ville est prise dans une frénésie de consommation et son amour de jeunesse est devenue une femme d'affaires avisée et ambitieuse.

 

Il fait connaissance, dans l'appartement qu'elle aménage, d'un vieil homme grabataire, Volski, en attente d'hospice. Et là tout change. La vie de Volski nous plonge dans l'horreur du siège de Leningrad et dans le monde terrible de la dictature et des camps, de toutes ces vies broyés par la folie d'un système mais, en même temps existe un formidable amour à l'épreuve de la vie.

On est profondément ému, bouleversé et aussi révolté par le destin brisé de ces hommes. Mais nous recevons aussi une belle leçon, celle d'un homme qui, malgré les épreuves, sait rester debout.

 

Le récit d'Andreï Makine sonne juste et son écriture suscite beaucoup d'émotion.

 

A lire absolument.

 

Annie  

Les commentaires sont fermés.