Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2009

La Pasteure

La Pasteure, Hanne ORSTAVIK

Les Allusifs, 2008

 

Liv est pasteure depuis un an dans le Nord de la Norvège. Enfin, elle ne semble qu’à moitié présente, submergée par le souvenir de Kristiane, une amie rencontrée pendant ses années d’étude en Allemagne et qui s’est suicidée. Le pire est que l’histoire se répète sans que Liv parvienne à sortir de ses pensées et de son mal être pour venir à l’aide de la fille de sa sacristaine, désespérée.

 

Récompensé par le prix Brage du meilleur roman en 2004, La Pasteure est le monologue intérieur de cette femme plongée au coeur de la nuit polaire, incapable de trouver la Parole pour communiquer avec les autres, incapable de donner un sens à sa vie.

 

J’ai eu du mal à adhérer à ce récit sombre, fait de pensées tourbillonnantes, qui alternent entre sa mission de pasteure, à laquelle Liv ne semble pas exceller, sa rencontre et son amitié avec Kristiane, et le sujet de sa thèse qui la hante également : la révolte des Sames (Lapons) contre l’Eglise.

 

Aline

 

Les commentaires sont fermés.