Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2009

Julius Winsome

Julius Winsome, de Gérard DONOVAN        Seuil, 2009

C’est tout d’abord le cadre qui donne son caractère au roman : un chalet, isolé au fin fond de la forêt du Maine. La nature, le vent du Nord qui amène l’hiver et la neige.

Julius Winsome vit là, en solitaire avec son chien, Hobbes, au milieu des 3282 livres légués par son père. Contrairement à la plupart des hommes du coin, qui écument la forêt derrière le gibier, Julius ne chasse pas : son grand-père et son père, tous deux anciens combattants, lui ont transmis leur horreur de la violence… en même temps qu’un fusil anglais et la façon de s’en servir.

Le roman se déroule sur une seule semaine –la semaine de la Toussaint, ou plutôt de Halloween- même si Julius évoque souvent les souvenirs d’un passé heureux où il avait la compagnie de son père, ou de Claire, son amante de quelques mois.

La mort de son chien, abattu à bout portant, déclenche chez Julius, normalement calme et doux, une fureur meurtrière inexpliquée : à son tour sniper, il va tirer sur tous les chasseurs qu’il soupçonne d’avoir tué son chien.

Aline

Histoire d'un mariage

L’histoire d’un mariage, Andrew Sean GREER             L’Olivier, 2009

Raconté par Pearlie, ce récit est avant tout l'histoire de son amour avec le beau Holland, et de leur mariage : amoureux de jeunesse, séparés par la guerre, ils se sont retrouvés par hasard, puis mariés sur cette demande singulière de Holland : " j’ai besoin que tu te maries avec moi ".

Ménagère modèle, Pearlie veille sur son mari, jusqu’au jour où Charles Drumer, dit Buzz, débarque chez eux et distille le doute…

Riche de réflexions sur la " mé-compréhension ", sur la nécessité de dialoguer avec ceux qui comptent pour nous, le livre commence sur cet extrait :

" Nous croyons connaître ceux que nous aimons. Nos maris, nos femmes. Nous les connaissons, nous nous identifions à eux parfois. […] Mais ce que nous aimons se révèle n’être qu’une traduction approximative, notre propre traduction d’une langue mal connue. Nous tentons d’y percevoir l’original, le mari ou la femme véritables, mais nous n’y parvenons jamais. Nous avons tout vu. Mais qu’avons-nous vraiment compris ? "

Mais ce roman est aussi un portrait de l’Amérique des années 50, où la vie quotidienne est marquée du sceau du Maccarthysme, du procès Rosenberg, de la ségrégation raciale et de la guerre de Corée. Une critique de cette société minée par les peurs et les préjugés.

Le plaisir de lecture est d’autant plus grand que l’auteur a ménagé à ses lecteurs quelques surprises au fil des chapitres…

Aline

19/03/2009

le temps n'est rien

Le temps n'est rien, Audrey NIFFENEGGER                         (M. Lafon, 2005)

Claire, "the time traveler's wife", est celle qui attend.

Depuis son enfance, et jusqu'à la vieillesse, elle attend les visites d'Henry, l'homme de sa vie. Mais Henry, souffrant de chrono-déficience, a du mal à rester dans son époque. Il ne maîtrise pas cette capacité qui le fait parfois disparaître subitement du présent pour voyager dans son passé, voire plus rarement dans son avenir. Leur première rencontre a lieu alors qu'âgé de 40 ans, il apparaît nu comme un ver dans la clairière où joue la petite Claire de 6 ans.... ou alors a-t-elle lieu lorsqu'ils se croisent pour la première fois à leur époque commune, adultes, à la bibliothèque ?

Une belle histoire d'amour, racontée tantôt par l'un, tantôt par l'autre. La structure du récit, intéressante, s'articule autour des différentes rencontres de Claire et Henry, à des époques différentes et à des âges tout relatifs.... Non, vraiment, le temps n'est rien...

Aline

13/03/2009

Lecture spectacle Berg et Beck

La bibliothèque organise le 24 avril à 19h une lecture-spectacle à l’Espace Flora Tristan :

 

BERG ET BECK   par la compagnie Théâtre Narration

 

Lecture d'extraits du roman sensible et pudique de Robert Bober, qui retrace la vie dans une maison d’accueil d’orphelins juifs après la guerre, et témoigne de quelques unes des histoires d’enfance brisée par la shoah.

 

Après cette lecture, nous prévoyons un moment d’échange avec les personnes présentes, autour d'un verre de l'amitié.

 

Ce spectacle gratuit, subventionné par le Rhône et la Médiathèque Départementale, s’adresse aux adultes et aux adolescents accompagnés. Attention : le nombre de places étant limité, il est indispensable de s’inscrire auprès de la bibliothèque au 04 72 31 15 53 ou biblio.jarezienne@wanadoo.fr

14:18 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0)

10/03/2009

Nuit des étoiles

Et nous voici, à trente ou quarante dans le noir, avec enfants, à la table d'orientation de Saint Laurent d'Agny.Certains ont ajouté au plaisir de l'observation celui de la marche de nuit en montant à pieds par les bois.

nuit2.JPG

 Le ciel est partiellement voilé, mais Ginette parvient, avec sa super lampe laser, à pointer pour nous quelques constellations.

nuit ginette.JPG

Orion est particulièrement en beauté ce soir, "archer" ou "papillon", on en voit toutes les étoiles. Cassiopée joue à cache-cache avec les nuages, comme la grande ourse et la petite ourse.  La lune émet une lumière cendrée magnifique !

Tous, nous décidons de refaire une sortie d'observation du ciel aux beaux jours...

09:03 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0)

09/03/2009

Exposition "le ciel, miroir des cultures"

L'inauguration, samedi 28 février, a rassemblé plus de 50 personnes dans notre -trop petite- bibliothèque. Pour une fois, des photos sont disponibles : 

IMG_0502.JPG
IMG_0470.JPG
discours mcg.JPG
Le discours de la Présidente de l'association était plein d'humour, comme d'habitude. Merci Marie-Claire, de nous avoir épargné l'ennui ! 
Savez-vous tous que le bibliothécaire grec Eratosthène (IIIème siècle avant Jésus-Christ) non seulement pensait que la terre était ronde, mais avait même évalué la circonférence de la terre à 39 375 km ? Sachant que les moyens scientifiques actuels donnent 40 075 km...
Les panneaux de l'exposition s'intéressent à l'évolution des connaissances sur le ciel, les étoiles et les planètes, et à leurs relations avec les religions et les cultures. Ils sont complétés par de nombreux livres passionnants, que vous pouvez emprunter (sauf pour quelques exceptions).
P1010004.JPG
Les grands scientifiques qui ont fait progresser l'astronomie, le système solaire en photos, l'observation des étoiles, le jardinage en fonction de la lune, les plus grands télescopes du monde,... les documentaires sont variés et passionnants. Vous trouverez aussi quelques livres de fiction, car le ciel a aussi fait rêver les écrivains.IMG_0495.JPG
Levez la tête et contemplez
les suspensions de Rose-Lune, artiste
de Luc en Diois, qui expose ses
splendides mobiles "cosmos".
IMG_0491.JPG
Les enfants ne sont pas en reste, vous pouvez admirer leurs planètes, robots, martiens et fusées réalisés au centre aéré pendant les vacances de février. Et notre grand mur de nuit se garnit de constellations et de planètes au fur et à mesure du passage des classes primaires...
Et pour clore l'inauguration en beauté, les bénévoles de l'association avaient préparé un extraordinaire apéritif céleste : étoiles au fromage, saturne à la saucisse, pizza-lune astéroïdes choco-coco... et j'en passe !buffet.JPG

20:23 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0)

Le sauveur

Le sauveur, Jo NESBØ                  Gallimard, Série Noire, 2007

 

Policier dans la veine des auteurs nordiques, traduit du norvégien, appartenant à la série des enquêtes menées par l’inspecteur Harry Hole.

 

Dès le début du roman, nous suivons les actions et les pensées de personnages aux intérêts opposés : plusieurs membres actifs de l’Armée du Salut, un tueur professionnel Croate, l’inspecteur Harry Hole et ses collègues de la police criminelle.

Malgré son efficacité, le tueur semble s’être trompé de cible, et tandis qu’il se démène pour respecter son contrat, Harry Hole et la police norvégienne tentent de protéger la victime présumée, dans un Oslo glacial et glissant de l’Avent, où les bénévoles de l'armée du Salut tentent de nourrir et de réchauffer mendiants et drogués. Un jeu du chat et de la souris, où le méchant n’est pas forcément celui qu’on croit.

 

Très bon policier, à la fois noir et humain.

Aline