Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/04/2009

Muléum

Muléum, de Loe Erlend        Gaïa, mars 2008

Traduit du norvégien                  

 

Du début de livre abrupt découle tout le roman :

« ON VA S’ECRASER .

JE T’AIME.

FAIS CE QUE TU VEUX. PAPA »

 

C’est le sms reçu par Julie, 18 ans, qui se retrouve seule, alors que toute sa famille vient de se crasher en Afrique. Julie n’a pas envie de leur survivre. Se renfermant complètement sur elle même et ses pensées morbides, elle s’efforce d’échapper à la sollicitude de ses amis et du « docteur dingo », le psychologue qui lui a été assigné.

 

Après l’échec de sa première tentative de suicide, elle profite de sa fortune pour enchaîner les vols internationaux, à la fois pour multiplier ses chances de s’écraser et pour fuir la réalité. Elle se défoule en écrivant un roman où son héroïne Solfrid en voit de toutes les couleurs, séduit un champion olympique de vélo Coréen, court pendant des nuits entières, multiplie les remarques philosophiques sur le sens de la vie, sans cesser d’élaborer des  scénarios rocambolesques pour mourir : attraper la grippe aviaire en Roumanie, dessiner des caricatures pour attirer sur elle une fatwa, voler un avion … 

 

Un roman plein  d'humour et de réflexions sur nos choix de vie... même si le lecteur voudrait par moments voir Julie utiliser un peu plus intelligemment sa fortune et cesser de voler en rond en se regardant le nombril...

 

Autres livres de L. Erlend : Naïf, Super., Volvo trucks…

 

Aline

Les commentaires sont fermés.