Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2009

Le prédicateur

Le prédicateur, Camilla LÄCKBERG,                        Actes Sud Noirs, 2009

 

A Fjällbacka, petit port touristique suédois, Erika et Patrick (héros du tome précédent) vivent ensemble et attendent un bébé. C’est l’été, et la chaleur est accablante, particulièrement pour Erika, dont la grossesse est bien avancée, et qui doit de plus supporter les incursions familiales.

 

Lorsqu’une jeune femme est retrouvée assassinée, avec les ossements de deux autres femmes mortes depuis 20 ans, Patrick est chargé de l’enquête. Il s’avère que toutes trois ont été martyrisées avant leur mort. Lorsqu’une autre jeune fille disparaît, la pression augmente. Tous les indices semblent pointer vers la sulfureuse famille Hult et les descendants du fameux « prédicateur » évangéliste qui en son temps réalisait des guérisons miraculeuses.

 

Un bon polar, mais j’ai préféré le tome 1 « la Princesse des Glaces ». Ici, Ericka a un rôle assez passif, étant assez diminuée par sa grossesse…

Aline

La vie en verte

La vie en verte

Gilles ABIER, ill. de Pénéloppe PAICHELER   Actes Sud Junior, février 2009, 6.50 €

 

Marine est une jeune adolescente effacée et arrangeante. Le jour où elle se réveille VERTE, ses parents s’affolent et ses camarades la rejettent. L’amour de sa famille et le soutien amical d’un copain vont l’aider à accepter sa différence, avant de la surmonter.

Court roman sympathique sur la différence,  l’acceptation de ce que l’on est, et l’affirmation de soi. Les réactions de la mère sont assez caricaturales, mais celles du frère plutôt justes.

A lire dès 8 ans.

 

Aline

 

28/04/2009

Le royaume de la rivière

Le royaume de la rivière, Katherine PATERSON

Rageot (Cascade), 1990

 

Seul garçon coincé entre quatre sœurs, Jess n’est pas très épanoui. Ni grand, ni costaud, ni doué en classe, il lui semble n’avoir aucun don – si ce n’est pour griffonner des dessins, talent tout à fait inutile dans sa campagne américaine. En outre, il semble que les corvées familiales lui retombent toujours dessus, ses grandes sœurs étant habiles à « embobiner » les parents.

 

Son seul espoir : s’entraîner tous les matins à la course, pour devenir le meilleur de l’école. Et pourtant, quand arrive le jour de l’épreuve, il est battu par une fille ! C’est pour Jess une terrible déception, mais aussi la naissance d’une amitié inattendue. Leslie, pleine d’imagination, vient d’une famille d’intellectuels, et lui ouvre des horizons différents…

 

Très belle histoire d’amitié, nombreuses références au Monde de Narnia.

 

Aline 

 

PS : mes jeunes lecteurs m'informent que ce livre a été repris avec le film Terabithia. Je suis rattrappée par mon manque de culture cinématographique. Mais bon, on ne peut lire et aller au cinéma. Si ?

25/04/2009

Très beau spectacle

Berg et Beck

par la compagnie Théâtre Narration, à Soucieu le 24 avril 2009. Un spectacle à la fois intense, sobre et pudique !

Des extrait touchants du roman de Robert Bober : le dernier jour de classe de Berg avec son copain Beck, qui fera partie des juifs rafflés au Vel'd'hiv'. Plus tard, en 1952, Berg est animateur dans une maison d'accueil d'enfans juifs orphelins ou rescapés des camps. Venu pour quelques mois, il restera plusieurs années avec ces enfants : Marcel, si dur avec les autres, André, préférant la maison d'accueil à la vie en famille chez son oncle, et la petite posant à tous l'énigme de son "jeu instructif"...  

Autant que les horreurs vécues par ces enfants, Berg raconte les tentatives des adultes pour les comprendre et les aider, le désarroi des moniteurs. Nous continuerons à porter ces enfants en nous même après cette lecture...

Berg et Beck représentation.JPG

Pas de photos pendant la lecture, pour ne pas briser l'ambiance. Ce cliché a été pris à la fin de la minute de "recueillement" qui a suivi le spectacle.

Berg Beck représentation.JPG

 N'oublions pas les photos des équipes de montage, démontage, apéritif, repas et autres.... Tout le travail autour du spectacle s'est fait dans la gaîté, et les "buffetières" nous ont régalés ! Merci encore aux joyeux bénévoles.

 rangement 2.JPGrangement 4.JPG

 

rangement 5.JPG

 

buffet.JPG
repas 3.JPG
repas.JPG

11:54 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0)

23/04/2009

Appel d'art postal

POUR LE FESTIVAL BRASSENS... URGENT !

ART POSTAL

Festival des 29, 30 et 31 mai à SOUCIEU

art postal.JPG

  

Thème : Georges Brassens (ses chansons, sa guitare...)

 

Format : rond ou carré (autour de 20x20cm)

Technique et support : libres !

Date limite : 30 mai 2009

Envoyez vos créations à :

 

Bibliothèque

10 rue Micky Barange

69510 Soucieu en Jarrest

France

 

Je sais, le délai de cet appel est très court : j'en ai conscience et m'en excuse... Il n'est pas de mon fait, croyez-moi ! Mais je sais aussi d'expérience que l'on crée parfois très bien (voire mieux) dans l'urgence : alors, au travail !
Vos oeuvres seront exposées lors du Festival Brassens, qui aura lieu (pour la 5ème année) dans ce beau village près de Lyon du 29 au 31 mai prochains.

Dessinez, découpez, peignez, collez... peu importe mais amusez-vous avec Georges, puis postez-nous le résultat ! (N'hésitez pas à indiquer vos nom, adresse postale, email, site internet et blog éventuels afin de recevoir des nouvelles en retour !)

 

Merci infiniment et à bientôt !

 

Véronique MASSENOT

 

 

Pour en savoir un peu plus, découvrez...

> Le blog de  Véronique Massenot, qui anime des ateliers d'écriture et d'art postal !

> Le programme du festival

 

 

17:17 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0)

22/04/2009

Muléum

Muléum, de Loe Erlend        Gaïa, mars 2008

Traduit du norvégien                  

 

Du début de livre abrupt découle tout le roman :

« ON VA S’ECRASER .

JE T’AIME.

FAIS CE QUE TU VEUX. PAPA »

 

C’est le sms reçu par Julie, 18 ans, qui se retrouve seule, alors que toute sa famille vient de se crasher en Afrique. Julie n’a pas envie de leur survivre. Se renfermant complètement sur elle même et ses pensées morbides, elle s’efforce d’échapper à la sollicitude de ses amis et du « docteur dingo », le psychologue qui lui a été assigné.

 

Après l’échec de sa première tentative de suicide, elle profite de sa fortune pour enchaîner les vols internationaux, à la fois pour multiplier ses chances de s’écraser et pour fuir la réalité. Elle se défoule en écrivant un roman où son héroïne Solfrid en voit de toutes les couleurs, séduit un champion olympique de vélo Coréen, court pendant des nuits entières, multiplie les remarques philosophiques sur le sens de la vie, sans cesser d’élaborer des  scénarios rocambolesques pour mourir : attraper la grippe aviaire en Roumanie, dessiner des caricatures pour attirer sur elle une fatwa, voler un avion … 

 

Un roman plein  d'humour et de réflexions sur nos choix de vie... même si le lecteur voudrait par moments voir Julie utiliser un peu plus intelligemment sa fortune et cesser de voler en rond en se regardant le nombril...

 

Autres livres de L. Erlend : Naïf, Super., Volvo trucks…

 

Aline