Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2009

La septième rencontre

La septième rencontre, Herbjørg WASSMO           Gaïa, 2001

 

Même une bibliothécaire qui ne regarde pas la télé et lit vite n’a le temps de lire qu’une part infime de la production littéraire ! Les choix sont difficiles, mais mon attention est toujours attirée par certains éditeurs : Sabine Wespieser, Zulma, Actes Sud, Picquier pour l’Asie… et Gaïa pour les pays scandinaves.

 

Après le passage du bibliobus, donc, j’ai emprunté un « roman Gaïa » dans l’espoir d’une belle rencontre. Et me voilà partie pour la Norvège avec une fresque attachante, assez noire, mais soutenue par la pureté de sentiments de quelques-uns des personnages.

  

Rut Nesset, enfant prodige du pays, peintre reconnue à New-York et Berlin, fait sa première exposition à Oslo. Mais les critiques ne sont pas bonnes, et surtout, sa vie intime est révélée par les paparazzi. Tandis qu’elle se terre pour échapper aux journalistes, Gorm Grande, homme d’affaires respectable, essaie de la joindre avec persévérance….

 

Tout le livre est progression jusqu’à ce moment ultime, leur septième rencontre.

Enfants, issus de milieux totalement différents, Gorm le fils de notable et Rut la fille du Prédicateur sans le sou des îles Lofoten ont été marqués par leur rencontre improbable. Depuis, il ne cessent de penser l’un à l’autre bien que leurs vies ne se croisent que brièvement.

 

Gorm grandit dans une famille bourgeoise au père toujours absent et à la mère neurasthénique et possessive, et peine à trouver sa place dans son milieu. Rut vit au milieu des îliens intolérants, dans une famille modeste, marquée par les grossesses à répétition de la mère, les prêches du père et le handicap de son frère jumeau Jørgen.

 

Quel que soit le milieu, l’ambiance semble oppressante, pleine de colère et de ressentiment, les garçons séduisent les filles qui pensent surtout à se faire épouser, les hommes trompent leur femme,… Alors Rut s’échappe pour étudier et peindre, grâce à sa grand-mère, et Gorm essaie d’exister.

 

Aline

 

Les commentaires sont fermés.