Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2011

Coups de coeur du bouillon de mars 2011

Séance Coups de coeur !

Le bouillon commence encore par une pause gourmande: thé, tisane, cookies au chocolat et massepains (100 g sucre en poudre et 100 g poudre de noix pour 2 ou 3 blancs d'oeufs battus, 20 mn de cuisson à 175°C).
 

Une année avec mon père, de Geneviève BRISAC, choisi par Annie

Après un accident de voiture qui l'a privé de sa femme, un vieux monsieur est soutenu et accompagné pendant un an, ou plutôt cinq saisons, par sa fille. Et pourtant, c'est un père rigide, voire intraitable. Dans ce  roman tout en sensibilité retenue, les souvenirs sont évoqués avec pudeur, en phrases courtes.
L'auteur avait reçu le prix Femina en 1996 pour "Week-end de chasse à la mère". 

 

Le mystère d'Esperbeyre, de Gérald GRUHN, présenté par Geneviève

1973 : Sur le Causse Méjean, un jeune homme vit avec ses grands-parents dans la ferme familiale, et se rend de temps en temps à Paris pour vendre ses produits. Un jour, le grand-père est mêlé à un drame. Son petit-fils décide de fouiller dans son passé pour comprendre... Ce roman du terroir présente des portraits de personnages assez profonds.
Geneviève nous annonce la visite de l'auteur à Orliénas le vendredi 8 avril. Le mystère d'Esperbeyre est son premier roman, mais il  est aussi auteur de théâtre.



Birmane, de Christophe ONO-dit-BIOT, coup de coeur de Stéphanie

Journaliste et romancier, le narrateur part en Birmanie dans l'espoir d'obtenir l'interview exclusive d'un trafiquant d'opium. Mais rien ne se passe comme prévu. Il découvre plusieurs régions de Birmanie, est déçu par des personnes n'allant pas au bout de leurs convictions (moines), tombe amoureux d'une femme mystérieuse qui apparaît et disparaît sans prévenir...
Des références à "Une histoire Birmane" de Georges Orwell, que Stéphanie s'est empressée de lire, avec tout autant de plaisir !

 

Tomber sept fois, se relever huit, de Philippe LABRO, recommandé par Ginette

Philippe Labro, journaliste et écrivain reconnu, partage avec le lecteur son vécu de la dépression. La dépression, cette maladie qui vous prend par surprise, tellement difficile à comprendre quand on ne l'a pas subie. Il décrit simplement et sobrement, sans complaisance,  ces moments douloureux pour lui et son entourage, jusqu'au moment où, un matin... l'envie est revenue avec le goût de la confiture !
Dans le cadre de la bibliothèque d'hôpital, ce livre rencontre un immense succès de bouche à oreille. Les lecteurs dépressifs le lisent, le relisent, le prêtent, le recommandent !...

Nos étoiles ont filé, d'Anne-Marie REVOL, coup de coeur de Jacqueline

Récit sous forme de lettres aux absentes. En août 2008, un couple part en vacances et confie ses deux filles à la garde des grands-parents. Hélas, les fillettes décèdent dans un incendie pendant la nuit qui précède leur retour. Pendant un an, leur mère, journaliste, leur écrit pour les garder vivantes. Lettre après lettre, elle revient sur ses souvenirs et  leur raconte ce qu'elle ressent. Très émouvantes, les lettres ne sont cependant pas larmoyantes, il en ressort surtout une immense tendresse.
 

Dans le même esprit, Aline évoque un livre plus ancien qui l'avait marquée. "Le cadeau d'Hannah", de Maria Housden (2004), est écrit après le décès d'une enfant atteinte de cancer. Sa mère évoque le merveilleux cadeau qu'ont été les années passées avec Hannah, le courage  et l'appétit de vivre de la petite fille.

Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom - de Barbara CONSTANTINE, un coup de coeur léger de Marie-Claire

Tom, 11 ans, vit dans une caravane avec sa mère de 25 ans, bien moins responsable que lui ! Elle pense plus à sortir avec ses copains qu'à le nourrir, aussi prend-il l'habitude de voler des légumes dans les jardins des environs, en cachant soigneusement ses petits larcins. Un jour, il trouve une mamie étendue dans un jardin et lui vient en aide. Un autre, il rencontre "le croque-mort"... Un livre pétillant, plein de tendresse pour ses personnages, léger et positif !
Du même auteur, tout aussi attachant et facile à lire, voir aussi "A Mélie sans mélo".

Les saisons de la solitude, Joseph BOYDEN (2009)

Will, vieil indien, se retrouve dans le coma suite à une agression. Une de ses nièces vient le voir tous les jours et, pour le ramener vers les vivants, elle lui raconte sa vie.  Deux histoires parallèles d'indiens déracinés, l'un parti vers le nord, l'autre vers le sud...

En bref : nous avons présenté beaucoup de livres graves, émouvants, mais écrits sans mélo. Pour le bouillon du 19 mai à Saint Laurent d'Agny nous avons choisi les auteurs Egyptiens. Et pour le dernier bouillon, le 16 juin à Orliénas, des livres à lire les pieds dans l'eau, sans se prendre la tête : lecture détente !

Pour finir, le rappel de la bibliothécaire rabat-joie : les livres n'aiment ni l'eau ni le sable !!!

Les commentaires sont fermés.