Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2012

une anglaise à bicyclette

Une anglaise à bicyclette
Didier Decoin, Stock, 2011

Tout commence par le massacre des Indiens à Wounded Knee. Jayson Flannery, photographe de guerre, se retrouve brutalement avec une petite fille sur les bras, une petite Lakota de trois ans dont la mère a été tuée.
Il recherche d'abord une solution d'accueil pour cette enfant, la ramène avec lui jusque dans l'est, et la confie à un pensionnat. Au dernier moment, il a des remords de l'abandonner, et quitte le bateau en partance pour l'Europe pour  retourner la chercher.
L'arrivée en Angleterre avec cette enfant sans papiers n'est pas simple. Il la fait passer pour une enfant irlandaise, adoptée, mais un "constable" soupçonneux leur tourne autour... jusqu'à ce qu'il trouve une solution pour décourager les fâcheux.

Le récit est romanesque et bien écrit. J'ai beaucoup aimé le début et l'enfance de la fillette. La suite est un peu décevante, notamment parce que le roman fait de longues ellipses entre les différentes étapes de la vie d'Ehawee-Emilie. Le titre fait référence aux longues randonnées à bicyclette auxquelles elle s'adonne.
Michèle

Les commentaires sont fermés.