Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2012

le palais de minuit

Le Palais de minuit, Carlos Ruiz Zafon
traduit de l'espagnol par François Maspero, publié en 1994 en Espagne
Pocket jeunesse, janvier 2012, 284 p., 19.30 €

Calcutta, 1932. Suite à l'horrible disparition de leurs parents, deux jumeaux, Ben et Sheere, sont confiés dans des circonstances dramatiques, l'un à un orphelinat, l'autre à sa grand-mère. On les retrouve 16 ans plus tard, ignorant tout de leur histoire familiale, traqués par Jahawal, mystérieux assassin démoniaque, qui utilise le feu et doit tuer l'un de ses enfants pour trouver le salut. Ils sont aidés par les amis   de Ben, prêts à se sacrifier pour leur frère d'orphelinat.

Le style rappelle les autres oeuvres de Zafon, bien écrit quoique tarabiscoté (disons baroque), mais la force du récit s'affadit beaucoup en passant dans un Calcutta qui ne sert que décor aussi factice qu'un décor de photographe.
Suspense, fantastique, horreur et amitié.
Se lit avec plaisir, sans plus. J'ai nettement préféré Marina ou l'ombre du vent.
A partir de 15/16 ans.

Les commentaires sont fermés.