Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2012

Le carnet de la mathématicienne

Le carnet de la mathématicienne

Michelle Richmond

Traduit de l’anglais par Sophie Aslamides

Buchet-Chastel, mai 2012

 

                Ellie peine à construire sa vie depuis que sa sœur Lila a été assassinée à l’apogée de sa vie d’étudiante. Elle a toujours admis l’histoire de cette mort telle que racontée par son professeur de littérature – qui au passage a trahi ses confidences pour rédiger un roman à succès.

 

                20 ans plus tard, Ellie rencontre par hasard au fin fond du Nicaragua l’ancien amant –l’âme sœur- de Lila, génie des maths comme elle, qui lui remet le journal intime disparu de Lila : son carnet mathématique. Ellie avait toujours considéré cet homme comme le meurtrier de sa sœur, mais remet en question sa responsabilité, et se plonge dans le carnet mathématique pour mener sa propre quête de vérité.

 

                Son enquête fait référence aux grandes théories mathématiques, sans jamais ennuyer le lecteur, se penche sur la psychologie des personnages, et questionne le rapport entre récit et vérité. Le résultat est un roman policier atypique, au rythme lent.

 

                ̎Une histoire n’a ni commencement, ni fin. On choisit de manière arbitraire le moment à partir duquel on regarde en arrière, ou vers l’avant  ̎. On peut aussi choisir son angle de vue, ou le rôle attribué à chaque personnage… de façon à imaginer un meilleur récit !

J’ai aimé. Aline.

Les commentaires sont fermés.