Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2012

plan-plan cul-cul

Cinquante nuances de Grey (tome 1/3)

E.L. James, JC Lattès, 2012

Le roman Fifty shades of Grey est sorti en France après des ventes triomphales aux Etats-Unis. Les médias en parlent, les jeunes du Petit Journal de Malval (Vaugneray) ont testé pour nous.

L'histoire est celle d'Anastasia, étudiante en lettres qui passe sa licence. Toujours vierge (ha ! ha ! ha !), elle n'a jamais craqué pour un homme avant d'interviewer maladroitement le beau, le jeune, le ténébreux milliardaire Christian Grey. L'attirance est respective, mais Christian Grey, traumatisé par une jeunesse difficile, ne conçoit l'amour que dans une torride relation dominant –soumise. D'où quelques scènes sexuelles explicites...

Le récit, sorte de roman à l'eau de rose érotique, est assez simpliste, alternant  entre les moments où Anastasia tente de rejoindre son prince charmant dans son monde de fantasmes sexuels, et ceux où elle lui résiste. L'écriture est souvent maladroite, elle frise le ridicule par moments ("le brushing post-coïtal lui va si bien"), à moins qu'il ne s'agisse de la traduction de Denyse Beaulieu ?

Rien de bien extraordinaire, donc, ni de bien choquant dans ce premier tome. Les deux suivants devraient paraître en 2013. Le phénomène prendra-t-il en France ? le marketing gagnera-t-il ?...

Les commentaires sont fermés.