Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2012

bistrot lecture

lecture à voix haute

Bistrot lecture du 1er décembre 2012

Autour des fameuses nappes à carreaux, nous avons partagé un agréable moment de lecture à voix haute, suivi d'un apéro gourmand préparé par Marie-Josée.

lecture à voix hautelecture à voix hautelecture à voix haute

 

Pour ceux qui souhaitent retrouver les textes :

 

 

Manon, la plus jeune des lectrices, nous a offert trois poèmes de Robert Desnos (le Pélican), tirés de Poèmes de Robert Desnos, chez Bayard Jeunesse.

Marie-Claire a choisi un extrait de Les mots de ma vie, de Bernard Pivot : "vieillir, c'est chiant…" (Albin Michel, 2011)

Sylvie a lu Instants, de Borges : "si je pouvais de nouveau vivre ma vie…"

Annie a demandé à Madeleine de dire pour elle un passage de Au commencement était la nuit de Alissa Walser (Actes Sud, 2011)

Nicole nous a amusés avec Avoir et être, d'Yves Duteil : "ce qu'Avoir aurait voulu être, Etre voulait toujours l'avoir…"

Camille n'était pas en reste, avec De deux choses l'une.

Aline a fait l'apologie des mots et du dictionnaire, avec T.S. de Fabrice Vigne (l'Ampoule, 2004). Et vous, saviez-vous ce qu'est le nadir ?

Ginette a choisi un extrait de La porte des larmes, d'Abraham Verghese (Flammarion, 2010), sur la vie de deux frères jumeaux nés en 1954 en Ethiopie. 

Denise a lu un long passage de Penser, gérer, gagner, de Daniel Selini que l'on pourrait résumer en "la pensée maîtrise tout" (livre introuvable en librairie).

Et Véronique a fini en beauté avec quelques réflexions tirées de On peut se dire au-revoir plusieurs fois, de David Servan-Schreiber (R. Laffont, 2011), un livre beaucoup plus optimiste que son contexte et son thème, la mort imminente, ne le laisseraient croire.

Merci à tous les lecteurs et organisateurs.

Les commentaires sont fermés.