Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2013

Les gens heureux lisent et boivent du café

gens heureux lisent et boivent du café.gifHarlequinade sous titre aguicheur

La sagesse serait de s'en tenir aux bons livres, avec le souci de les transmettre, mais devant une telle déception il est quand même urgent de prévenir!

Le produit (produit d'appel vendu à prix compétitif au format numérique) est le fruit du marketing ambiant. En version papier on se laisse séduire par le titre, on entend "lecture" ( c'est tendance dans les titres avec juste ce qu'il faut de caution culturelle), la juxtaposition des mots "heureux" et "café" soutenue par une belle photo rétro en noir et blanc fait aussi son petit effet. On attend une bonne histoire ficelée avec juste ce qu'il faut d'analyse comme peut le laisser supposer Sigmund en épigraphe. 

Les cinquante premières lignes nous laissent sur cette illusion, presque bien écrites, avec juste ce qu'il faut de maîtrise du pathos... Hélas, passée cette ouverture appliquée , l'auteure ne réussit pas à tenir l'allure et sombre illico dans des dialogues d'une platitude épuisante pimentée d'expression familières ( mais oui, rappelons nous ... on est censé baigner dans le quotidien..!) .

Côté récit j'abrège sur les retrouvailles de nos deux héros favoris, dignes des meilleures séries sentimentales. Nos classiques rose tendre qu'on dévore vers quatorze ans ou plus, l'amour yoyo, le macho et sa douce, fringants depuis le Moyen Age, toutes latitudes confondues ( ici l'Irlande , ses pubs et ses cottages et rien que des personnages clichés au service de l'intrigue )... Intemporel vous dis je, avec une exception pour la fin, (Sigmund est passé par là), la thérapie se termine au chapitre 10 mais on ne saura pas si les deux protagonistes ... "furent heureux et eurent beaucoup d'enfants". L'auteure retrouve le style de "l'intro", les dix dernières lignes restent dans la suggestion, tendance vous dis je!

Voilà qui m'apprendra à feuilleter trop distraitement les parutions en librairie.

Sylvie B.

Les gens heureux lisent et boivent du café

Agnès Martin-Lugan, Michel Lafon, 2013, 14.95 €

Les commentaires sont fermés.