Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2014

Troc de livres

En février, tes livres tu troqueras...

troc

 

Du 7 au 28 février

Déposez, prenez, échangez...

autant de livres que vous voulez !

 

Samedi 22 février 10h-12h

 Détourner les livres

atelier pour tous : découpage, pliage...

ou quand les livres se transforment en œuvres d'art !

17:15 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : troc

25/01/2014

Oradour, le verdict final

Douglas Hawes - Oradour - Le verdict final.D’une minutie et d’une richesse extraordinaires, ce documentaire permet un nouveau regard sur la tragédie d'Oradour. Peu après le débarquement de Normandie, le 10 juin 1944, 21 membres de la SS das Reich massacrent 642 personnes dans le village d'Oradour, dans le Limousin.

Le quartier général des SS se trouvait à Montauban, et était appelé à se déplacer vers la Normandie via Tulle, Guéret, Limoges… Quelques-uns seulement étaient des allemands, les autres des Alsaciens « Malgré nous »

La deuxième partie du livre se penche sur le procès, à Bordeaux en 1953, de 21 membres de cette unité. Les Alsaciens étaient-ils victimes ou tueurs ? Et que dire de l’absence des officiers SS au tribunal ? Grâce à des documents inédits, et au témoignage de quelques survivants, l'auteur fait la lumière sur ce crime de guerre et ses séquelles.

Ginette

Oradour, le verdict final

Douglas W. HAWES, Seuil, juin 2009

Traduit de l’américain par William Olivier Desmond

11/01/2014

Tapis volant : un jour en Inde

Découverte de l’INDE

            à la bibliothèque

                 

 

Exposition « Tapis volant pour l’Inde »

du 4 janvier au 5 février 2014

 

Heure du conte  Un jour en Inde  

Vendredi 10 janvier de 17h à 18h

6-10 ans amphithéâtre des maternelles

3-5 ans bibliothèque

 

 

 

 

 

 

Danses Bollywood 

démonstration et initiation

(ados / adultes)

Vendredi 17 janvier à 20h

Sur inscription – paf 5 par personne

 

 

Jeux du monde

pour toute la famille

Mercredi 15 janvier 16h

Samedi 1er février 10-12h

Gratuit (svp s’inscrire)

 

 

 

11:20 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inde

10/01/2014

N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures

tsiganes,internementAutour du feu, les hommes ont le regard sombre en ce printemps 1940. Un décret interdit la circulation des nomades, et les roulottes sont à l’arrêt. En temps de guerre, les manouches sont considérés comme encore plus dangereux et donc la Kommandantur d’Angoulême exige qu’ils soient rassemblés dans  le camp des Alliers.

Alba y entre avec sa famille. Elle a 14 ans, elle va y passer 6 ans, avec l’appel du matin, la soupe claire, le retour des hommes chaque soir, car ils sont réquisitionnés pour le travail. C’est pendant cette période qu’elle deviendra femme. Elle se fera des amis, rencontrera son amoureux, fera connaissance aussi avec un gardien humain, une visiteuse très chaleureuse… dont on s’aperçoit peu à peu qu’elle est dans la résistance et qu’elle échange des papiers avec un des gardiens. Alba verra mourir sa mère, des compagnes et compagnons d’infortune.

Paola Pigani, vit dans la région lyonnaise. C’est son premier roman, après des contes et des nouvelles. Elle a grandi dans une famille nombreuse d’origine italienne, dans les Charentes. Elle y rencontre la communauté manouche, et surtout une femme qui avait été internée dans ce camp des Alliers. Ici, elle fait revivre la douleur et la fierté des Tsiganes. N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures, dit le proverbe: on n'entre pas impunément chez les Tsiganes, ni dans leur présent ni dans leur mémoire.

N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures

Paola Pigani

éd. L. Levi, 2013, 213 p., 17.50 €

Maryvonne

 

Heure du conte un jour en Inde...

Le voyage en Inde proposé par les conteuses a rencontré un grand succès : 80 enfants à l'amphithéâtre et 50 petits à la bibliothèque !

conte,inde

11:25 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conte, inde

09/01/2014

Princesse Bari

corée,immigration,chamanismeItinéraire d’une jeune Nord-Coréenne, 7ème fille de sa famille, depuis son village natal jusqu’à un Londres clandestin.

Non désirée, Bari est abandonnée à la naissance, mais devient pourtant la petite fille préférée de sa grand-mère, reliée à elle par un don commun de chamanisme. A la fin des années 1990, sa famille est contrainte de fuir le régime coréen, dispersée et poussée toujours plus loin par la famine. Les qualités de voyante de Bari l’aident à surmonter la perte des siens et à exceller dans sa profession de masseuse, que ce soit en Chine ou en Angleterre après une terrible traversée cachée par les "passeurs de serpents" à fond de cale d'un cargo.

  

Le récit intègre beaucoup de rêves et de sensations chamaniques, Bari est orientée et conseillée par l’esprit de son chien et de sa grand-mère. Elle comprend ses patients avec l’aide de fantômes de leur passé. Ce qui nous choquerait dans un roman occidental semble ici naturel, lié aux croyances asiatiques et au personnage de Bari.

L’auteur a su rendre l’universalité de la souffrance, des forces qui poussent les populations à émigrer, la bestialité des trafics de migrants, la volonté humble d’intégration dans un nouveau pays. Au contact de toutes les personnes qu’elle rencontre, de la Chine au Londres multiethnique, Bari apprend la tolérance et se forme une idée  globale et harmonieuse d’une spiritualité qui englobe toutes les religions. Soutenue par la légende de la Princesse Bari que lui racontait sa grand-mère, elle progresse dans la recherche de l’acceptation, du pardon et de l’harmonie.

L’une de mes premières lectures coréennes, qui m’encourage à continuer.

Princesse Bari

HWANG Sok-Yong, éd. P. Picquier, 2013 , 19 €

Traduit du Coréen