Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2014

Coups de coeur du bouillon

La soirée était fraîche, mais l’accueil chaleureux et les tartes, moelleux et chocolats, délicieux. Les livres évoqués ont été d’une grande variété : vécu, histoire, biographies.

 

3 biographies

Un long chemin vers la liberté, Nelson MANDELA

Ginette était bouleversée par cette autobiographie, et a su nous faire partager son émotion : la lecture n’est pas facile à cause de nombreux détails, évènements, noms, mais 30 ans d’une existence très riche. Coup de cœur d'Hélène également.

Mémé, Philippe TORRETON

Plus léger,  relations d’une grand-mère vivant en Normandie dans une maison délabrée, et de son petit-fils reconnaissant de ces bons moments à la campagne.

Dans l’ombre de la lumière, Claude PUJADE-RENAUD

Il s’agit de la « femme » concubine de Saint Augustin, entre biographie et roman historique, d’aspects méconnus du début du christianisme en Afrique du Nord.

 

Pour rester dans l’Antiquité

Quattrocento, Stephen GREENBLAT

Meilleur roman historique 2013.Se déroule au début de la Renaissance, mais exhume un livre qui aurait dû disparaître : de natura rerum de Lucrèce, sauvé par un humaniste, il encourage au bonheur, et a influencé les plus grands : Montaigne, Galilée etc. Erudition étonnante, époustouflant (voir critique d’Annie P)

Les fleuves de Babylone, Michel PEYRAMAURE

2001 av J-C, au temps d’Hammourabi, intrigues et meurtres au palais, roman historique (lu par Georgette)

 

Des voyages, en train ou à pied

Noces de neige, Gaëlle JOSSE

En parallèle en 1881, et en 2012, deux parcours entre Saint Pétersbourg et Nice : un huis-clos dans train de luxe en 1881, une riche famille revient d’un séjour à Nice en hiver, et en seconde classe, l’attraction de l’Occident et d’un mariage arrangé en 2012. (Annie B)

La traversée des Alpes, Antoine de BAECQUE

Du Léman à Nice, un carnet de voyage d’un mois à partir du 06/09/2009, et des références historiques et géographiques (d’une autre police d’écriture), un ensemble passionnant d’un mois de randonnée expérimentale avec 17 kg sur le dos et 8 à 9 heures de marche par jour. (Martine)

 

Maladie, médecine

Le sixième jour, Andrée CHEDID (1960)

Epidémie de choléra au Caire, un enfant atteint par la maladie est emmené loin de la ville par sa grand-mère qui espère qu’il survivra au sixième jour (ou on guérit ou on en meurt).

Esprit d’hiver, Laura KASCHISCHKE

Un huis clos en une journée marquée par la neige, les contretemps, la maladie le passé qui se rappelle à l’ordre du jour, un malaise grandissant, on ne comprend qu’à la fin !!

Générosité, Richard  POWERS

Il est question d’hypothymie, de bonheur, de manipulations génétiques, et cette jeune kabyle Thassadit heureuse malgré tout ce qu’elle a enduré a laissé Annie euphorique.

Maryvonne tout aussi passionnée, mais aussi révoltée par la situation en Algérie aujourd’hui a conclu avec le roman noir :

Qu’attendent les singes, Yasmina KHADRA

Une écriture magnifique, des rebondissements, des personnages aux facettes multiples, un portrait sombre et déliquescent de l’Algérie, et heureusement une note optimiste à la fin.

 

A Chassagny, nous sommes attendus le 12 juin.

Annie propose comme auteur pour l’année prochaine : Metin ARDITI.

Marie-Claire

 

Les commentaires sont fermés.