Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2015

Club lecture ado

Merci d’avoir répondu au questionnaire sur le Club lecture ados ! 

lecture

Pour la plupart, le meilleur moment est le mercredi après-midi à 15h.

Pas bête ! Se retrouver avant l’heure du goûter permet de partager lecture et gâteaux (activités choisies par la majorité).

 

Première rencontre à la bibliothèque

 

mercredi 29 avril à 15h

pour

Parler de livres - Manger des gâteaux -

Trouver un nom à notre club - Organiser les prochaines rencontres -

Entendre les idées de chacun...

ou juste pour écouter si on veut.

27/03/2015

Calligraphie

Chemins de l'écriture copie.jpg

 

Nouvel atelier d'initiation à la Calligraphie

Ecriture Onciale et Caroline

 

Samedi 11 avril 2015

de 9h30 à 12h30

à la bibliothèque Eclats de Lire

 

 

Gratuit sur réservation / Matériel fourni.

Vous pouvez apporter une phrase, un court poème, une sentence…

 

Initiation assurée par Les Chemins de l'Ecriture

11:47 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0)

25/03/2015

Bouillon d'Anticipation

Lors de notre rencontre de février, nous n’avons fait qu’effleurer le vaste champ de la littérature dite « d’anticipation », qui comporte de nombreux genres et sous-genres.

La littérature adolescente regorge de très bons titres d’anticipation, souvent des dystopies : (contre-utopie : fiction dépeignant les conséquences néfastes d’une idéologie poussée à l’extrême). Outre qu’elles offrent d’excellents récits à suspense dans des mondes de fantaisie, leurs auteurs cherchent souvent à mettre en garde contre les dérives de nos propres sociétés. Nous en avons critiqué plusieurs sur le blog : Starters de Lissa Price / Les Fragmentés de Neil Shusterman / La Déclaration de Gemma Malley / Legend de Marie Lu / Divergent de Veronica Roth. Lire aussi Le Passeur de Lois Lowry / Uglies de Scott Westerfeld / Hunger games de Suzanne Collins.

Les premières dystopies sont sans doute les romans suivants, des "classiques" à relire absolument ! Le meilleur des mondes (Brave New World, 1932) d’Aldous Huxley / Ravage, de Barjavel (1943) / 1984 de George Orwell (1949) / Fahrenheit 451, de Ray Bradbury.

roman d'anticipation,dystopie,science-fiction roman d'anticipation,dystopie,science-fictionroman d'anticipation,dystopie,science-fictionroman d'anticipation,dystopie,science-fiction

Quelques titres de Fantasy Urbaine ont happé notre imagination : Lombres, par China Miéville / Neverwhere, de Neil Gaiman. La fantasy urbaine prend place dans une ville (ici Londres), à une époque industrielle (19e ou 20e siècle), où le surnaturel fait irruption. Les machines à vapeur entrent en contraste avec les créatures magiques, comme dans la saga des Wildenstern, d’Oisin McGann (sous-genre « Steampunk »).

Le récit de science-fiction organise un monde imaginaire à partir de connaissances qui ne relèvent ni du merveilleux ni du religieux, mais de théories scientifiques réelles ou supposées, souvent en lien avec d’autres planètes et situées dans le futur. L’écrivain Terry Pratchett déclare avec humour : "La science-fiction, c'est de la fantasy avec des boulons."

Les précurseurs de la science-fiction sont Cyrano de Bergerac, en 1657, dans L'Autre monde ou les États et Empires de la Lune et du Soleil, puis Jules Verne avec De la Terre à la Lune (1865), et H. G. Wells avec La Machine à explorer le temps (1895), ou La Guerre des mondes (1898). La science-fiction a connu un grand succès après la seconde guerre mondiale et jusque dans les années 1970, même si la qualité de ses auteurs n’était pas toujours reconnue. Citons quelques favoris:

La stratégie Ender, d’Orson Scott Card / Le monde du fleuve, de Philip José Farmer / Fondation, d’Asimov / Hyperion et Endymion, de Dan Simmons / les romans ou nouvelles du français Ayerdhal...et René Barjavel.

D’autres titres ou auteurs ont aussi été évoqués :

Jack Vance, auteur prolifique

Echange standard de Robert Sheckley, complètement farfelu, où le héros, américain, utilise le « psychochoc » pour échanger sa vie avec celle d’un martien.

Le grand livre, de Connie Willis, original et humoristique, autour du voyage dans le temps et des paradoxes induits si les observateurs modifient l’ordre des choses.

Pardon, vous n’avez pas vu ma planète ? de Bob Ottum. Où un émissaire extraterrestre vient prévenir d’une visite touristique sur la terre de ses congénères pacifistes.

Ayerdhal

roman d'anticipationDemain une oasis

AYERDHAL (alias Marc SOULIER)

Au diable Vauvert, 2006, 17.50 €

 

Il était moitié médecin, moitié technocrate à Genève. Il avait un nom. Il n’en a plus : on le lui a retiré un soir, avec le reste de son existence. Une limousine devant, une derrière, un coup de freins, des portières qui claquent, un pistolet mitrailleur, deux baffes bien assénées, une cagoule, des jours dans une cave sous perfusion et somnifère...

Normal pour un kidnapping! C’est au réveil que ça commence à clocher, quelque part dans un désert africain, à côté d’un vieillard gravement gangrené, quand un commando humanitaire lui confie la responsabilité médicale du village dans lequel il est abandonné…

 

L’Interne comme il est appelé est contraint d’aider à la survie de peuples africains, vivants en plein désert, nomades chassées de chez eux par la foi, la guerre, la misère. Il se prend au jeu du groupe qui vient changer le monde, avec des actions dures et violentes pour avoir des financements.

 

Un peu dur à lire parfois, pour moi, à cause des termes de science-fiction par rapport à l’au-delà. Malgré cela, un bon style avec beaucoup de vocabulaire.

Annie

roman d'anticipation

La logique des essaims

AYERDHAL

Imaginaires sans frontières, 2001, 325 p., 15 €

 

Spécialiste de la science-fiction, Ayerdhal a surtout écrit des romans, voire des sagas. La logique des essaims est pourtant un recueil de nouvelles, regroupées à partir de textes courts parus au fil des années. Ayerdhal nous emmène dans les galaxies, à la rencontre d’autres formes de vie.

 

Dans Scintillements, le professeur Edgin est invité à visiter une cité construite par les Batik, les ennemis des humains dans l’espace. Après des siècles de guerre sur plusieurs planètes, et un ultimatum proposant aux extraterrestres de quitter cette planète-ci, tous les Batiks se sont suicidés. Pourquoi ce suicide collectif, qui ressemble à un message destiné aux humains ?

 

Comme de nombreux textes d'Ayerdhal, cette nouvelle traite du choc des civilisations. On peut souvent en tirer une réflexion sociale ou philosophique. C’est ce qui donne leur force à ses récits, pleins d’imagination, bien écrits, et souvent parsemés de touches d’humour.

Aline

18/03/2015

All you need is kill

                  cover.jpg

All you need is kill T1

                                  

Obata Takeshi

                     

Kazé, 209p., 6.99€

 

 

  

Vous connaissez Le jour le plus long? Ce film où Bill Murray recommence éternellement la même journée ? C’est ce que vit aussi notre héros dans ce manga. Inlassablement la même journée recommence. Nous sommes en temps de guerre, la guerre contre les Mimics, extraterrestres venus de contrées lointaines. Ils ont déjà envahi toute la Terre mais seul un pays résiste : le Japon.

  all-you-need-is-kill-4708791.jpg

 Keiji notre héros est engagé dans l’armée japonaise. Demain c’est son premier combat contre les Mimics. Peu entraîné et plutôt peu musclé, il meurt dès les premières minutes au front mais se réveille aussitôt dans son lit pour recommencer à nouveau cette veille de combat.  

all-you-need-is-kill-4708793.jpg

Cela n’atteint pas les autres qui ne s’en rendent pas compte. Seul Keinji garde la mémoire des évènements passés. Son esprit mais aussi son corps se souviennent. Et si pour enfin passer au surlendemain Keiji devait défier la mort ?

 

L’idée originale ne perd pas son souffle du début à la fin. On est captivé par les efforts de Keiji pour réussir à ne pas mourir au combat. Lors des attaques contre les Mimics les dessins sont durs, gores et bien sanglants. L’histoire, les progrès du héros fascinent. Généralement pas une très grande fan des mangas celui-ci m’a envouté littéralement et à cela s’ajoute une chute à laquelle on ne s’attend pas.

 

AllYouNeedIsKill-T2-192x300.jpg

 Le tome 2 tient également ses promesses et nous surprend avec une chute inattendue.

Dyptique (fin au tome 2) disponible dans le rayon adulte BD.

 

Pour aller plus loin, adaptation au cinéma

Edge of tomorrow de Doug Liman

Avec Tom Cruise, Emily Blunt, Bill Paxton - sortie le 4 juin 2014

 

Céline

17/03/2015

L'enfant des marges

roman, BarceloneL’enfant des marges

Franck PAVLOFF

Albin Michel, août 2014, 18€

 

Ioan, septuagénaire, sort de sa retraite à la recherche de son petit-fils disparu à Barcelone.

Road-movie à Barcelone et retours sur le passé d’une histoire familiale douloureuse.

Le parcours est parfois difficile à suivre dans les quartiers underground de Barcelone, les squats, les drogués, mais nous sommes tenus en haleine par les jalons dévoilés par plusieurs femmes fascinantes qui guident Ioan à travers la ville, et notamment au sommet de la Sagrada Familia.

Marie-Claire

La couleur du lait

romanLa couleur du lait

Nell LEYSHON

Phébus , août 2014, 17€

traduit de l'anglais The Color of Milk (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

 

De 1830 à 1831 dans le Dorset, Mary jeune fille de 15 ans fait le récit de sa vie de misère à la campagne : famille de 4 filles, père intraitable, mère passive. C’est une enfant sensible, aimant beaucoup son grand-père  invalide -donc bouche inutile !!

Elle est « vendue » au pasteur comme garde-malade de la femme de celui-ci (qui meurt peu après).

Mary a le grand bonheur d’apprendre à lire et écrire, ce qui permet le récit de sa courte vie.

"ceci est mon livre et je l’ai écrit de ma propre main.

chaque mot.

chaque lettre."

Le style est celui d’une écolière : haché, « maladroit », sans majuscules, mais le contenu est poignant, d’une grande sobriété, très émouvant, car le destin de Mary est une tragédie.

Marie-Claire

08:50 Publié dans critiques de livres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roman

10/03/2015

Invisible

roman,science-fictionInvisible

Fabrice COLIN

Mango (Autres Mondes), 2009 

En 2019, deux adolescents, Tiago et Douglas sont des petites frappes faisant partie d'un gang. Pour s'en sortir, ils font des casses et obéissent à Angel le chef du groupe. Sauf que cette fois-ci, le casse ne se passe pas comme prévu. Ils ont été attendus, et l'armée a débarqué. Dans sa fuite, Douglas emporte une valise qu'il a quand même réussi à dérober. Après quelques efforts, les jeunes parviennent à l'ouvrir, mais elle contient un flacon qui semble vide. Poussé par la curiosité, Douglas l'ouvre... lâchant des milliards de Nanorobots : des machines minuscules, invisibles à l'œil nu, prévues pour prendre le contrôle des êtres humains et modifier leur organisme. Que vont devenir Tiago et Douglas ? Quel avenir pour leur société après cette mise en liberté de tous ces Nanorobots ?

Roman facile, certes, mais qui permet un rythme rapide. L'action arrive tout de suite, les aventures se succèdent sans temps mort. Beau récit de science-fiction pour les ados mais aussi pour les adultes qui trouveront du plaisir dans ce genre de littérature. Tous les ingrédients sont réunis : aventures, rebondissements, histoire d'amour, d'amitié.

Depuis 2000, la collection Autres Mondes fait sa place dans les romans adolescents. A partir de romans de SF actuels qui mettent en scène notre société, cette collection propose aux jeunes une réflexion sur le monde qui nous entoure et sur son évolution réelle et possible.

Disponibles à la bibliothèque au rayon ado :

Fabrice COLIN : Memory Park

Nathalie LE GENDRE : Automates, 49302

Danielle MARTINIGOL : Les abîmes d'Autremer

Johan HELIOT : Ados sous contrôle

Christophe LAMBERT : La loi du plus beau

Céline