Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2015

Venise n'est pas en Italie (extrait)

"J’ai pensé que ce serait bien s’il y avait vraiment un ministre qui s’occupait des choses intérieures, comme les sentiments, les émotions, les désarrois aussi, il aurait fort à faire, mais faut pas rêver, il traite exclusivement des choses extérieures, le ministre de l’Intérieur. Et notamment des gens à jeter à l’extérieur du pays, parce que chacun chez soi, paraît que c’est la moindre des choses, même pour ceux qu’en ont pas. Et le ministre de l’Economie, paraît qu’il fait surtout des dépenses. Mon père dit que les titres qu’on leur donne, c’est surtout pour tromper l’ennemi, et apparemment, l’ennemi, c’est nous."

Venise n'est pas en Italie, p. 173

Les commentaires sont fermés.