Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2016

Le tyran meurt au 4e coup

roman étranger, dictatureLe tyran  meurt au 4e coup

Jorge IBARGÜENGOITIA

Ed. du Tripode, 2016, 18€

Traduit de l'espagnol (Mexique) Maten al leon par François Minaudier, dessins de Samuel Pouvereau.

Sur Arepa, île imaginaire des Caraïbes, le Président Belunzaran, « Enfant Héros de la guerre d’indépendance », arrive à la fin de son 4e mandat, et n’a aucune intention d’abandonner le pouvoir.  Le candidat de l’opposition est fort opportunément poignardé, laissant les « modérés » désemparés. Comment s’opposer dès lors au tyran ? C’est un expatrié, extérieur aux querelles de clocher et sans « passif » politique, qui est invité à se présenter contre le tyran. Mais le plus sûr moyen d’empêcher Belunzaran de transformer son mandat en présidence à vie… c’est encore de l’assassiner. Les tentatives se succèdent, toutes plus maladroites les unes que les autres !

Dans cette farce politique, aucun personnage n’est vraiment pris au sérieux. L’auteur campe un monde politique grand-guignolesque, et des batailles entre puissants qui ne se préoccupent absolument pas du peuple.

Aline

Écrire un commentaire