Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2018

Ailleurs

roman étranger,feel good,comité de lectureAilleurs

Dario FRANCESCHINI

L'Arpenteur, 2017, 233 p., 19 €

Traduit de l'Italien Daccapo par Chantal Moiroud

 

Quand un notaire endormi dans sa triste routine se réveille à la vie et à l'amour...

Digne et respectable, Iacopo a toujours tout fait dans les règles. S'il ne file pas le parfait amour avec sa femme, il respecte les usages et mène l'étude paternelle avec conscience. Lorsque son père mourant le charge d'aller dans le quartier populaire de Ferrare retrouver ses 52 frères et sœurs, fruits de ses amours tarifées avec autant de mères différentes, il est abasourdi ! Il s'offusque, il s'affole, mais mène son enquête en fils obéissant.

Dans le quartier joyeux et sans faux semblants de Ferrare, il rencontre lui aussi des personnages qui l'aident à changer son regard sur les gens, et transforment sa vie.

Ce roman pétillant et positif est empli d'un grand respect pour les "petits", les sans-gloire. A Ferrare, on peut afficher fièrement sa condition, que l'on soit plombier, putain ou voleur. Certaines scènes sont tellement imagées que l'on s'y croirait : le cimetière aux pierres tombales originales, l'état-civil parallèle (mais chut!... c'est un secret !), le banquet des bandits... Un régal vivifiant, une Italie qui danse et qui chante, avec une chute... pas aussi convenue qu'on pourrait le croire.

Aline

Les commentaires sont fermés.