Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2019

Soirée dictée

La classe, les filles !

Lorsque la cloche a sonné, ce sont des filles et uniquement des filles (les courageuses!) qui se sont installées derrière les bureaux en attendant que maître Gérard commence sa dictée.

soirée dictée Gérard.JPG

Dans une ambiance studieuse et amicale, chacune a tenté de déjouer les pièges que cachait le court extrait de L’élégance du hérisson de Muriel Barbery.

soirée dictée studieuse.JPG

Il  n’y a pas eu de zéro faute pour cette première édition, mais un joli palmarès jarrézien: une médaille d’or pour Josette Belland, une médaille d’argent pour Marie-France Pillot et une médaille de bronze pour Sylvie Broyer. soirée dictée MFP Josette 2.jpg

 

La classe est terminée !

16:22 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dictée

Le mois du film documentaire

mois du doc, projection, film

Quand Aragon rencontre Matisse

La bibliothèque a participé cette année à la 20ème édition du mois du film documentaire en projetant une très belle réalisation de Richard Dindo : Aragon, le roman de Matisse.

Le film a réuni une vingtaine de personnes autour de Renata Lefebvre et André Mallet, lecteurs de la bibliothèque et admirateurs d’Aragon.

mois du doc,projection,film

Ensemble, ils ont lu des textes du poète en guise de mise en bouche littéraire, avant que les lumières ne s’éteignent et que la projection ne commence.

 

mois du doc,projection,film,poésie,art

Ce très beau documentaire nous a offert, par la voix de Jack Weber, les mots d’Aragon racontant le travail de Matisse à la fin de sa vie, son optimisme, sa lumière, son idée de la beauté face au désordre d’un monde en guerre.

mois du doc,projection,film,poésie,art

La salle d’animation était ornée des magnifiques œuvres crées en atelier par les enfants de la bibliothèque, à partir des techniques de découpage et de collage de Matisse. Bravo les artistes !

 

25/11/2019

Petit fils débrouillard pour grand-père râleur

roman jeunesse, famille, La cavale

Ulf STARK, ill. Kitty CROWTHER

EDL (Pastel), septembre 2019, 139 p., 14.50€

Traduit du suédois Rymlingarna par Alain Gnaedig

 

Gottfrid adore son grand-père –grincheux et haut en couleurs- et lui rend souvent visite à l’hôpital. Avec la complicité du boulanger-mécanicien, Gottfrid  lui organise même une dernière escapade jusqu’à la « maison sur la falaise », où il a vécu avec Grand-mère. L’occasion de raviver les souvenirs heureux en dégustant le dernier pot de confiture d’airelles cuisiné avec amour par sa femme.

En bout de course, le grand-père  réfléchit à l’au-delà et espère ardemment y retrouver la compagne de sa vie. Il regrette de n’avoir pas su trouver les mots pour lui exprimer son amour, et voudrait s’amender  –au cas où il la retrouverait au paradis. Là encore, c’est le petit-fils qui intervient, et pique le dictionnaire de son père pour en partager les jolis mots avec le vieillard.

Récit très touchant, évocateur, facile à lire et souvent drôle malgré les sentiments abordés. Le garçon  comprend que son grand-père exprime sa colère, et que le vieillard et son fils (le père, dentiste posé et raisonnable) s’entendent mal parce qu’ils sont trop différents. On ignore bien sûr ce qui attend le grand-père après sa mort, mais cette fugue et ses efforts pour dépasser son mauvais caractère et sa colère lui permettront au moins de faire la paix avec son fils.

roman jeunesse,famille

Les illustrations aux crayons de couleurs, réalisées par Kitty Crowther, rehaussent le roman de leur dessin naïf, présentant un grand-père grincheux à souhait, un père soucieux... et de beaux  paysages scandinaves qui font eux aussi partie du récit. Le tout est servi sur un papier de qualité, bien relié. Bel écrin pour une histoire tendre et attachante, au goût de confiture d’airelles, dernier lien entre le grand-père et sa femme.

 « Ta grand-mère a cueilli les airelles, elle les a lavées, elle les a fait cuire, elle a ajouté juste le sucre qu’il fallait pour que ça ne soit ni trop amer ni trop sucré, elle a remué la confiture et elle l’a versée dans ce pot. Elle a pris son temps pour le faire. Elle a donné de son temps, elle y a réfléchi. Il y a une part d’elle-même dans ce pot. »

Thèmes : fin de vie, deuil, relation grand-père/petit-fils, relation père/fils – à partir de 10 ans

Aline

24/11/2019

Comment gérer son identité numérique et son e-reputation ?

Les réseaux sociaux : démystification & sécurisation 

Les bibliothèques d'Orliénas et Soucieu-en-Jarrest vous proposent de réfléchir au sujet avec des présentations débat animé par A3D l'Atelier Numérique. Rendez-vous :

  • Samedi 7 décembre de 10h à 12h à la bibliothèque de Soucieu-en-Jarrest
  • Vendredi 13 décembre de 18h à 20h à la bibliothèque d'Orliénas

"Les ateliers numériques" sont un dispositif proposé par la Médiathèque Départementale du Rhône et animé par A3D l'Atelier Numérique.

Entrée libre…

affiche conférence eréputation avec logos.png

20/11/2019

Goûter BD

Le goût du dessin

Cyrielle, dessinatrice de bande-dessinées (Les petites cartes secrètes, c’est elle !) et illustratrice jeunesse est venue animer un atelier BD auprès de nos jeunes Jarreziens.

bd,illustrateur,atelier,dédicaces

Elle leur a dévoilé les planches originales de ses albums et transmis quelques-unes de ses techniques de dessin.

bd,illustrateur,atelier,dédicaces

bd,illustrateur,atelier,dédicaces

bd,illustrateur,atelier,dédicaces

Les voilà désormais incollables sur les différentes manières de dessiner les expressions du visage pour donner vie à un personnage !

 

BD, illustrateur, atelier

Ce temps de rencontre, de créativité et de plaisir s’est poursuivi par un goûter et une délicieuse séance de dédicaces. Merci à Cyrielle pour sa visite !

18/11/2019

Bouillon coups de coeur

Petite sélection de coups de coeur par l'équipe du "Bouillon de Lecture", qui se réunit tous les 2nd jeudis du mois dans les bibliothèques du secteur.

 

girl.jpgGirl

Edna O’BRIEN

S. Wespieser, 2019, 21€

Traduit de l’anglais par Aude de Saint Loup

S'inspirant de l'histoire des lycéennes enlevées par Boko Haram en 2014, l'auteure irlandaise se glisse dans la peau d'une adolescente nigériane. Bien que parvenant à s’échapper avec son bébé, elle revient marquée à une civilisation qui ne veut pas d’elle. L’auteur, bien qu’âgée, est allée vivre et se documenter au Nigéria, et son roman, terrible, sonne juste. Prix Femina spécial pour l'ensemble de son oeuvre.

 

nouvel an.jpgNouvel an

Julie ZEH

Actes Sud, 2019, 20€

Traduit de l’allemand Neujahr par Rose Labourie

Une famille allemande passe des vacances de fin d’année médiocres sur l’île de Lanzarote. Le père, mal à l’aise dans son rôle, sujet à des crises d’angoisse, s’épuise dans une ascension à vélo et remonte à un souvenir traumatique de l’enfance. Roman bien écrit, très psychanalytique.

 

les choses humaines.jpgLes choses humaines

Karine TUIL

Gallimard (Blanche), 2019, 21€

Un couple en vue dans le monde médiatique, lui journaliste, elle féministe, dont le fils « parfait » est accusé de viol. Argumentation, accusations et doutes… Un roman très actuel qui reçoit le prix Interallié et le Prix Goncourt des Lycéens.

 

la télégraphiste de chopin.jpgLa télégraphiste de Chopin

Eric FAYE

Seuil (Cadre rouge), 2019, 21€

Prague après la chute du mur. Une jeune femme prétend recevoir de Frédéric Chopin lui-même des dictées de symphonies. Ludvík Slaný, journaliste, est chargé d’enquêter sur cette histoire pour le compte de la télévision d'un État sorti depuis peu de l'ère communiste.

 

Louvre.jpgLouvre

Josselin GUILLOIS

Seuil (Cadre rouge), 2019, 18€

Trois narratrices prennent le relais pour raconter l'épopée des œuvres du Louvre, mises à l’abri par le conservateur Jacques Jaujard à l’approche des Allemands. Trois femmes liées à Jaujard : sa femme, en mal d’enfant ; sa filleule en pleine puberté, à Chambord où sont cachées certaines œuvres ; et une actrice, résistante, chargée de voir jusqu’où Jaujard est compromis, qui devient son amante. Marcelle, Carmen, Jeanne : chacune, à sa manière, joue un rôle dans la sauvegarde des collections du Louvre.

 

embrasements.jpgEmbrasements

Kamila SHAMSIE

Actes Sud, 2019, 22.50€

Traduit de l’anglais Home Fire, par Eric Auzoux

Tragique destin de la famille Pasha, originaire de l’immigration Pakistanaise, dont l’un des enfants éprouve la tentation de rejoindre les rangs de Daech. Très bien écrit, ce roman transpose la tragédie d’Antigone dans le milieu islamiste anglais.

 

Les petits de decembre.jpgLes petits de décembre

Kaouther ADIMI

Seuil, 2019, 20€

Algérie. Un Général achète le terrain qui avoisine la base militaire pour y construire sa villa. Historiquement, c’est le terrain de foot des enfants, qui font un sitting pour le conserver. On suit le débat intérieur des parents, qui n’ont pas connu la guerre d’Algérie, et ont subi les années de plomb sans se rebeller. Un roman très intéressant, quoique écrit peut-être un peu vite.

 

ceux que je suis.jpgCeux que je suis

Olivier DORCHAMPS

Finitude, 2019, 18.50€

Histoire d’une famille marocaine. Le père, garagiste à Clichy, avait tout prévu pour être enterré au Maroc. A son décès, l’un de ses fils part avec le corps, tandis que les deux autres voyagent en voiture avec leur mère et un ami de la famille. Très bien.

 

Jour de courage.jpgJour de courage

Brigitte GIRAUD

Flammarion, 2019, 17€

C’est au lycée, au cours d’un exposé sur la bibliothèque de Magnus Hirschfeld brûlée par les nazis, que Livio dévoile son orientation sexuelle. Dès le début du roman, le lecteur sait que Livio a disparu. Ce roman est intéressant pour l’histoire, et pour la construction de l’adulte, mais il est un peu « facile ».

 

te souviendras-tu de demain.jpgTe souviendras-tu de demain ?

Sigmund MILOSZEWSKI

Couple et Pologne. Après des festivités, un couple donnant des signes d’usure se réveille rajeuni de 50 ans, dans une Pologne désormais capitaliste ! Jeunes et beaux, ils ont pourtant le souvenir de toute leur vie commune. Doivent-ils –ou pas- reproduire leur vie ?

 

miss islande.jpgMiss Islande

Auður Ava Ólafsdóttir

Zulma, 2019, 20.50€

Traduit de l’Islandais Ungfrú Ísland par Eric Boury

Hekla, 21 ans, assez belle pour devenir Miss Islande rêve de devenir… écrivain. Emancipation des femmes, homosexualité, et sociopolitique en Islande. Prix Médicis étranger 2019.

 

Les prisonniers de la liberté.jpgLes prisonniers de la liberté

Luca Di Fulvio

Slatkine & Cie, 2019, 23€

Traduit de l’Italien par Elsa Damien

Saga suivant des immigrés Italiens et Européens en Argentine.

 

Une histoire de France.jpgUne histoire de France

Joffrine DONNADIEU

1er roman, situé à Toul au début des années 2000. France, voisine et nounou, abuse des enfants. Malgré tout, la vie continue pour Romy, qui se construit –plutôt mal- avec ça. Entre Edouard Louis et Christine Angot…

 

Journal d'un amour perdu.jpgJournal d’un amour perdu

Eric Emmanuel SCHMITT

Albin Michel, 2019, 19.90€

« Maman est morte ce matin et c'est la première fois qu'elle me fait de la peine. ». Récit autobiographique, après le décès de sa mère.

 

Des hommes justes.jpgDes hommes justes : du patriarcat aux nouvelles masculinités

Ivan JABLONKA

Seuil (Les livres du nouveau monde), 2019, 22€

Essai post me-too

 

Ceux qui partent.jpgCeux qui partent

Jeanne BENAMEUR

Actes Sud, 2019, 21€

Ceux qui arrivent à Ellis Island au XXe siècle, par l’une de nos autrices préférées.

 

Amazonia.jpgAmazonia

Patrick DEVILLE

Seuil, 2019, 19€

Remontée historique de l’Amazone.

 

Virginia.jpgVirginia

Emmanuelle FAVIER

Albin Michel, 2019, 19.90€

Virginia Woolf, roman biographique.

 

rien n'est noir.jpgRien n’est noir

Claire Berest

Stock (La bleue), 2019, 19.50€

Vie mouvementée de Frida Kahlo : l’accident qui l’a gravement blessée et lui a occasionné de terribles douleurs toute sa vie, sa peinture et son amour passionné pour le peintre de fresques Mexicain Diego Riveira.

 

de pierre et d'os.jpgDe pierre et d’os

Bérengère COURNUT

Le Tripode, 2019, 19€

Prix du roman FNAC, déjà critiqué sur ce blog.

 

Boy Diola.jpgBoy Diola

Yancouba DIEME

Flammarion, 2019, 17€

Itinéraire d’Aperaw, père travailleur et courageux, né paysan au fin fond de la Casamance, immigré Sénégalais, ouvrier chez Citroên… Critique complète ici.

 

lanny.jpgLanny

Max PORTER

Seuil, 2019, 20€

Traduit de l’anglais par Charles Recoursé

Récit choral autour du petit Lenny, enfant elfique à l’imagination débordante. Conte folklorique et écologique dans un village anglais. Critique complète ici.

 

11/11/2019

Falaise des fous

roman, peinture, Normandie

 

Falaise des fous

Patrick GRAINVILLE

Seuil (cadre rouge) 2018, 642 p., 22€

Passionnante fresque flamboyante des années 1870 aux années 1920, ce roman ambitieux entremêle destinées individuelles et épopées collectives. Formidablement écrit, il fourmille d’anecdotes qui racontent merveilleusement l’époque. La peinture -particulièrement l'impressionnisme- en est le fil conducteur.

Charles Guillemet commence son histoire en 1867 par sa première rencontre à Etretat avec Claude Monet, venu peindre la falaise. Le récit s’achève en 1927, après la mort du peintre et l’ouverture du musée de l’Orangerie, qui abrite ses Nymphéas. Le narrateur croisera Monet à plusieurs reprises au cours des soixante années qui séparent ces deux dates. Initié à la peinture par les trois femmes de sa vie, Mathilde l’esthète, Anna la peintre, et Aline l’ex modèle, il va suivre les grands artistes et écrivains de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, témoins de l’impitoyable bascule du monde.

Patrick Granville consacre des pages éblouissantes à la description de peintres célèbres, Monet, Courbet, Boudin, Degas, Renoir, Pissarro, Matisse, Picasso à ses débuts. De nombreux personnages célèbres traversent également son roman, des écrivains, Maupassant, Flaubert, Zola, Hugo, Proust, des hommes politiques et des journalistes, Barrès et ses errements, Léon Daudet en sa bassesse, Clemenceau, homme d’État inflexible et intime de Monet. Il analyse avec brio leur génie propre, leur folie créatrice, les paradoxes de leur personnalité.

L’Histoire est aussi au cœur du récit. Patrick Grainville fait revivre avec force la guerre de 1970, la Commune, les évènements tragiques comme l’incendie du Bazar de la Charité, la catastrophe minière de Courrières dont le terrifiant bilan égale celui du Titanic, sans laisser la même trace dans la mémoire collective. L’affaire Dreyfus fait surgir des passions nationales les plus sombres. La Première Guerre mondiale ne laissera pas indemne la famille du narrateur.

C’est aussi une époque fantastique qui voit surgir de nombreuses inventions, le téléphone, l’aéroplane, l’automobile, l’électricité, le cinématographe, le phonographe. L’argent coule à flots. Au Havre, les paquebots se bousculent dans la rade, venant de Valparaiso ou Shanghai, partant pour New York... Le monde et ses trésors affluent sur les quais. Avec Louis Gosselin, collaborateur d’Haussmann, Patrick Grainville dresse le portrait de cette génération d’entrepreneurs optimistes, exaltés par les promesses du progrès, les prouesses de la science et les prodiges du capitalisme naissant.

On suit les exploits exaltants des premiers aviateurs :  Blériot au-dessus de la Manche, Nungesser et Coli qui ont échoué dans leur tentative de traverser l'Atlantique Nord sans escale et surtout la traversée réussie de l’Atlantique par Lindbergh, à laquelle Patrick Grainville réserve dix pages de très haute volée.

La vie quotidienne des petites gens et particulièrement des pécheurs est évoqué avec justesse et réalisme. On assiste sur les quais de Fécamp, « saturés de foule et d’adieux », au spectacle déchirant du départ des Terre-Neuvas et des pêcheurs d’Islande, dont certains ne reviendront pas.

Ce livre foisonnant est aussi un bel hommage à la Normandie, replacée ici au centre d’un monde que les artistes, peintres, poètes et écrivains décrivent tel qu’il est mais aussi tel qu’il est en train d’advenir.

L’écriture fluide et limpide, le style vif, la richesse du vocabulaire, donnent une tonalité très vivante. Laissez-vous emporter par le tourbillon de ce roman érudit, ambitieux et passionnant.

Annie P.

05/11/2019

Premiers pas à la bibliothèque

bébé lecteur

Destiné à sensibiliser les enfants au plaisir de la lecture le dispositif bébé lecteur invite chaque année les tout-petits et leurs parents à pousser les portes de la bibliothèque. C’est l’occasion de s’inscrire gratuitement pour un an et de recevoir un livre en cadeau : cette année, l’album de Clarisse Morizot, j’aimerais tant…

bébé lecteur

bébé lecteurbébé lecteur

Les histoires aident à grandir, à être curieux, à apprivoiser les mots et les sentiments. Assis, allongés, accroupis ou lovés dans les bras de papa ou maman, une jolie tribu de bébés est venue regarder, toucher, sentir, et parfois même goûter les livres disposés sur le grand tapis de la bibliothèque !

Bénévole pour l’association A Livre Ouvert, Aline Martin a offert aux petits Jarréziens une découverte toute en douceur et en couleur… merci à elle pour son accueil et à tous les bébés lecteurs d’être venus chez nous, faire leurs premiers pas dans la lecture !

 

16:17 Publié dans Animation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bébé lecteur