Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2020

Les lectures de l’été…

roman, Je suis une viking

Andrew David MACDONALD

Nil, 2020, 448 p., 21€

Traduit de l’anglais (Canada) par Valentine Leys

La narratrice, victime du syndrome d’alcoolisme fœtal, n’est pas tout à fait comme les jeunes femmes de son âge. Elle se passionne pour l’histoire des vikings, forts, courageux, dont les héros protègent ceux qui ne peuvent pas se défendre. Elle imagine ce que pourrait être sa saga si sa famille était une tribu viking, et choisit de construire sa légende personnelle. Plein d’humour et très rafraichissant, ce roman se lit facilement.

 

roman, Le sel de tous les oublis

Yasmina Khadra

Julliard, 2020, 256 p., 19€

Adam, instituteur, vit à Alger, après l’époque du colonialisme. Lorsque sa femme le quitte, il perd pied, part à pied, boit beaucoup, se fait agresser, est emmené dans un asile, puis mène une vie d’errance. En marchant dans les montagnes, il rencontre une série de personnes bienveillantes, alors que lui-même est agressif et ombrageux… Un très bon Khadra !

 

roman, Impossible

Eri de Luca

Gallimard (Du monde entier), 2020, 174 p., 16€50

Un magistrat interroge un suspect, et l’accuse d’avoir tué un autre alpiniste. Sans preuve, il se base sur la coïncidence de leur présence à tous deux dans les Dolomites : l’accidenté est l’homme qui avait trahi le suspect et ses camarades révolutionnaires dans leur jeunesse. Il ne se passe rien dans ce roman, composé en alternance du dialogue entre le magistrat et le suspect, et des lettres du suspect à son amour. Et pourtant, c’est une merveille !

 

roman, Betty

Tiffany McDaniel

Gallmeister (Americana), 2020, 720 p., 26€40

Fille d’un père cherokee et d’une mère blanche, Betty vit dans l’Ohio. Le roman explore sa belle relation avec son père, ses rapports avec sa fratrie et sa mère bipolaire et déséquilibrée, ses liens très forts avec la nature. La ressource de Betty, c’est d’écrire tout ce qui se passe dans sa famille, et d’enterrer ses petits papiers. Le sort des filles américaines jusqu’à la fin des années 1960, un secret de famille, un père qui sait admirablement valoriser ses enfants… C’est magnifique !

 

roman, Longtemps je me suis couché de bonheur

Daniel Picouly

Albin Michel, 2020, 328 p., 19€90

Un adolescent des années 1960, vivant dans une Cité, se plonge dans l’œuvre de Proust pour l’amour d’une Albertine. On retrouve avec plaisir l’écriture déjantée de Picouly.

 

roman, Le répondeur

Luc Blanvillain

Quidam, 2020, 260 p., 20€

Un écrivain célèbre surmené, qui doit terminer son ouvrage, embauche un imitateur, « double » qui doit le remplacer au téléphone…

 

romanMarcher la vie ; un art tranquille du bonheur

David Le Breton

Metailie (Suites, Sciences Humaines), 2020, 164 p., 10€

Professeur à Strasbourg, David Le Breton dans cet essai « Rousseau-iste » nous démontre en quoi marcher peut transformer la vie.

 

romanL’usurpateur

Jørn Lier Horst

Gallimard (Série Noire), 2019, 448 p., 22€50

Traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier

Au même moment, deux hommes dont la mort remonte à 4 mois,  sont découverts : l’un devant sa télévision allumée, l’autre dans une forêt de sapins. L’inspecteur de police se concentre sur la deuxième victime, tandis que sa fille journaliste enquête sur la première – se demandant comment on peut mourir chez soi sans que personne ne s’en rende compte ! Le récit est crédible, dans une ambiance d’hiver norvégien (l’auteur est lui-même policier en Norvège). Les chapitres sont alternés entre les deux enquêtes, dans une intrigue qui tient bien la route, avec plusieurs fausses pistes.

 

romanLes jours brûlants

Laurence Peyrin

Calmann-Levy, mai 2020, 324 p., 20€50

Une bourgeoise californienne à la vie bien rangée est bouleversée par une agression. Elle remet toute sa vie en question et bascule. Se lit facilement.

 

romanLe bal des folles

Victoria Mas

Albin Michel, 2019, 256 p., 18€90

Prix Renaudot des Lycéens 2019

Chaque année à la mi-carême se tient, avec les malades de l’hôpital de la Salpêtrière, un très étrange Bal des Folles, expérimentation de Jean-Martin Charcot.  En évoquant l’histoire de la médecine aliéniste d’autrefois et les balbutiements de la psychiatrie, Victoria Mas se penche sur la condition féminine au 19e siècle dans un récit effarant.

 

romanLa plus précieuse des marchandises, un conte

Jean-Claude Grumberg

Seuil (La Librairie Du XXIe siècle), 2019, 120 p., 12€

Un couple de bûcherons sans enfant vit chichement dans les bois, à l’affut des ballots qui pourraient tomber du train de marchandises. Il en tombe parfois des papiers, mais un jour, c’est un paquet qui est lancé vers la bûcheronne. C’est une fillette, sauvée du convoi 49…

« La seule chose qui mérite d’exister dans la vie vraie comme dans les romans, c’est l’amour. »

 

romanUne présence dans la nuit

Emilie Edgar

Belfond, 2018, 392 p., 21€

Premier roman, policier psychologique.  Alice Taylor, infirmière, sait d’ordinaire séparer sa vie professionnelle de sa vie privée. Elle est pourtant très attachée à Cassie, une jeune femme dans le coma après avoir été renversée par un chauffard. Dans la même chambre qu’elle, Franck, prisonnier du syndrome d’enfermement, est témoin des visites au chevet de Cassie, connaît l’identité du chauffard, et sait qu’elle est en danger. Pourra-t-il prévenir Alice ?

 

romanDans le murmure des feuilles qui dansent

Agnès Ledig

Albin Michel, 2018, 388 p., 20€

Hymne à la vie et à la résilience, émouvant et simple autour de quatre personnages : Anaëlle, qui a subi de graves opérations suite à un accident de voiture et a dû écourter ses études, a une relation épistolaire belle et poétique avec un ancien professeur de droit. Thomas passe ses journées en forêt, avant de venir raconter tout ce qu’il y a vu à son jeune frère Simon, hospitalisé.

 

romanLa vie secrète des arbres

Peter Wohlleben

Les Arènes, 2017, 260 p., 20€90

Ecrit par un ingénieur forestier allemand, cet excellent documentaire sur l'interaction entre les arbres, est beau comme un conte. Il donne envie d'aller se promener et observer en forêt.

 

romanTropique de la violence

Nathacha Appanah

Gallimard (Blanche), 2016, 176 p., 17€50

Prix Fémina des Lycéens 2016

Une infirmière française à Mayotte, en mal d’enfant, adopte un bébé aux yeux vairons, abandonné à l’hôpital par une jeune clandestine. Elle lui donne une éducation plutôt privilégiée, mais en grandissant, Moïse vit mal ses silences sur son histoire. Lorsque sa mère adoptive meurt subitement, il part à la dérive avec son chien, et entre dans une spirale infernale aux mains d’une bande de malfrats. Très belle écriture poétique et puissante, alternée entre cinq narrateurs : la mère, Moïse, le chef de bande, le policier, le travailleur humanitaire.

Ce roman a fait l’objet d’une belle adaptation en BD par Gaël Henry, chez Sarbacane, en 2019.

Dans le même genre, en Guyane, lire aussi Obia, de Colin Niel.

 

romanEt tu trouveras le trésor qui dort en toi

Laurent Gounelle

Kero, 2016, 20€90

Alice se met en tête d’aider son ami d’enfance, prêtre, à remplir à nouveau sa paroisse. Elle décide d’attirer les fidèles en appliquant ses techniques de marketing à la religion. Pour ce faire, elle essaie de comprendre et décortiquer les grands courants religieux. Quand Gounelle s’essaie à la philosophie des religions dans un grand fourre-tout syncrétiste pseudo-pédagogique…

 

romanL’été contraire

Yves Bichet

Mercure de France, 2015 / Gallimard Folio, 2017, 6€90

Une infirmière de maison de retraite, complice d’une virée des résidents au casino de Vals les Bains, se fait renvoyer. Toute l’équipe part alors dans une joyeuse escapade. Très bons dialogues et descriptions !

 

romanLe temps des réformes

Pierre Chaunu

Fayard, 1976, réed 1999 et 2003

Ce documentaire autour de la Réforme permet de comprendre bien des choses actuelles.  Pierre Chaunu retrace l'évolution de la pensée, depuis les origines de  l'Antiquité gréco-latine, la construction judéo-chrétienne, la Réforme… jusqu’à notre civilisation.

 

Et les lectures coup de cœur, valeurs sûres dont les critiques se trouvent sur ce blog :

Opus 77, Alexis Ragougneau

De pierre et d’os, Bérengère Cournut

Une rose seule, Muriel Barbery

L’arbre monde, de Richard Powers (voir critique)

Âme brisée, d’Akira Mizubayachi

En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut

Changer l’eau des fleurs, Valérie Perrin

13:33 Publié dans Bouillon de lecture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roman

Écrire un commentaire