Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2021

Et ils dansaient le dimanche

roman,rentrée littéraire

 

Et ils dansaient le dimanche

Paola PIGANI

L. Levi, 26/08/21, 19€

 

En 1929, la SASE (Soie Artificielle du Sud-Est) a besoin de main d’œuvre bon marché pour ses usines de soie artificielle de Vaulx-en-Velin, et recrute dans tous les pays d’Europe du Sud et de l’Est.  Arrivée dans un convoi d’ouvriers Hongrois, Szonja est logée à l’internat, et embauchée à l’usine, où elle enchaîne des journées interminables dans le bruit des machines et les vapeurs chimiques. Même les dimanches sont en principe voués à l’église. Seules restent quelques heures disponibles pour aller respirer près du château d’eau, se promener avec ses amis italiens, danser au bord de la Rize… ou peu à peu s’intéresser aux revendications politiques.

Paola Pigani tente de dérouler l’histoire des ouvriers immigrés de Vaulx-en-Velin, Villeurbanne ou Décines, entre la grande crise et le Front Populaire. Elle dénonce un système à la fois patriarcal (logement des ouvriers "méritants" près de l'usine) et inhumain (conditions de travail, licenciements abusifs,...), véritable machine à exploiter, où les ouvriers et ouvrières s'épuisent et ruinent leur santé, sans pour autant en retirer de quoi vivre dignement.

Le sujet est vaste, et le roman très documenté. Au point, peut-être, que les personnages manquent un peu de chair. On aurait aimé s'attacher davantage à Szonja, Elsa, Mario ou les autres...

Un livre instructif et indispensable -surtout dans la région lyonnaise !

Merci à la librairie Lulu de Mornant pour la découverte de cet exemplaire de presse
Aline

Écrire un commentaire