Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2021

Pleine terre

roman, rentrée littéraire, agriculture

 

Pleine terre

Corinne ROYER

Actes Sud, août 2021, 332 p., 21€

 

Jacques Bonhomme fuit sa ferme, son élevage de vaches limousines, ses amis et sa famille, et se réfugie dans les forêts et les combes qu’il connaît par cœur, afin d’échapper aux gendarmes. Nous suivons ses 9 jours de cavale, 9 jours pour faire le tri dans ses émotions et mettre sur papier sa conception du métier de fermier, incompatible avec les aberrations de la politique agricole appliquée aux petites exploitations.

Parallèlement, les proches de l’éleveur prennent tour à tour la parole pour nous livrer le contexte de cette cavale, et partager leur incompréhension, ainsi que leur affection pour ce colosse au grand cœur. Toutes les qualités personnelles et l'amour du métier de Jacques Bonhomme sont ainsi mis en opposition avec le manque d’humanité du système agricole et son administration "comptable", capables d'accabler les paysans au lieu de les soutenir.

Jacques Bonhomme, ou l’archétype du petit éleveur harcelé par l’administration, un roman librement inspiré de l’histoire de Jérôme Laronze, agriculteur en Saône et Loire. Emouvant, et très argumenté.

Merci à la librairie Lulu, de Mornant, pour la découverte de cet exemplaire de presse
Aline

Écrire un commentaire