Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2014

Land art

Un grand coup de cœur pour les livres de Land Art réalisés par Marc POUYET. Au fil de ses promenades, l'artiste glane des éléments naturels et laisse s'exprimer son imagination. Ses livres présentent les photos de tableaux, jeux ou objets éphémères et poétiques, dont la beauté nous interpelle. L'apparente simplicité du concept incite le lecteur à ramasser à son tour fleurs, cailloux, branches, marrons, glaçons... et à créer.

 land artDans la collection Petite Plume de Carotte, saison par saison, Marc Pouyet enchante les plus petits avec des albums cartonnés sans paroles : à gauche, l'objet naturel utilisé, à droite le tableau réalisé.

Artistes de nature en ville, Joueurs de nature,... et les autres titres publiés chez Plume de Carotte, émerveillent ou amusent les lecteurs depuis la maternelle et jusqu'aux adultes,  inspirant l'artiste qui sommeille en chacun de nous.

  land art

land art

 

land art

land art

Pour aller plus loin :

le blog de Marc Pouyet.

A Chassieu, un grand parcours d’œuvres de Land Art a fédéré la bibliothèque, les écoles, les associations, les centres de loisirs… et les services municipaux pendant 7 mois.

Autres livres :
Le Land-art avec les enfants, d’Andreas Guthler (La Plage, 2009), qui développe les aspects pédagogiques et pratiques du Land-art, et propose des activités à réaliser avec les enfants ;
Land art, de Floriane Herrero (Palette, 2012), qui présente et explique les œuvres d’une cinquantaine d’artistes du monde entier.

08/05/2014

Encore heureux qu'il ait fait beau...

Comme chaque année, le PRIX DES INCOS a embarqué la bibliothèque et les écoles. Les livres, sélectionnés par niveau, ont été présentés à la bibli en octobre, puis empruntés par tous les enfants… qui devraient maintenant avoir fini de tout lire !

Vote du 13 au 16 mai à la bibliothèque.

prix des incosCe prix, en plus du plaisir de découvrir de nouveaux livres, c’est aussi le bonheur de rencontrer un auteur !

Cette année, l’association Bibliothèque Jarézienne a invité l’illustratrice Charlotte Cottereau  à venir montrer son travail aux Grands de maternelle, à partir de l’album Les baisers de Cornélius.

 prix des incosCharlotte a présenté sa façon de dessiner, étape par étape, depuis le brouillon au "crayon de bois" (crayon à papier) jusqu’aux couleurs et à la finition sur ordinateur. Bien préparés par les enseignantes, les enfants ont posé beaucoup de questions pertinentes !

Après un exercice de dessin pour libérer leur imagination, les enfants sont passés à l’action, et ont ébauché chacun leur « machine à bisous ».

Pour retrouver les sélections en détail, voir le site du Prix des Incorruptibles.

 

28/03/2014

Le héron et l'escargot

Une pétillante grenouille à pois verts nous narre l’histoire de l’escargot qui rêvait de voler dans l’azur et du héron qui voulait en faire son repas. Le héron laisse un répit à l’escargot et exauce sa dernière volonté : "caresser le céleste séjour, et glisser sur l’éther plutôt que sur la terre"… avant de laisser cours à son instinct.

 fable

Moralité : "Chacun habite sa place en ce monde : au ciel les volants, au sol les rampants… Les uns mangés, les autres mangeant. Cela nous désole, évidemment… Mais que faire contre cela ? La loi est dure, mais c’est la loi."

Fable savoureuse au vocabulaire très relevé, qui allie un texte déclamatoire à des pointes d’humour. Inspirées par les gravures d'antan, les illustrations sont superbes, les animaux dessinés avec une extrême précision, les décors au lavis, et les cadrages très variés. Les auteurs remettent la fable à l’honneur, le lecteur peut même imaginer une allusion au monde actuel, politique ou économique…

Splendide ! à lire et à déclamer ! Les adultes se régalent, et malgré le vocabulaire difficile, les enfants sont sensibles à la musicalité du texte et peuvent l’interpréter grâce aux illustrations.

Le héron et l’escargot : une fable
Marie-France Chevron et Mathilde Magnan
Editions courtes et longues, février 2013, 20 €

Jonah

roman jeunesse,aventure,amitiéJonah est anormal. Né sans mains, il possède en revanche deux petites excroissances au cerveau, qui prennent soin de lui : voix A et voix B. Comme sa mère est morte à sa naissance, il vit dans un orphelinat, qui s’est transformé depuis son arrivée en havre de bonheur pour tous ceux qui y vivent. Il est épanoui, avec ses copains et la jolie Alicia, muette. Mais un accident curieux attire sur lui l’attention d’une organisation secrète !
Lorsque Jonah est kidnappé, ses amis s’échappent de l’orphelinat pour partir à sa recherche, et les rebondissements se multiplient. Il semblerait que la nature elle-même en veuille à Jonah, envoyant à ses trousses animaux, foudre, tremblement de terre, et autres forces naturelles…
Le début du livre m’a évoqué Tistou les pouces verts, avec cet enfant qui répand le bonheur autour de lui. La suite, pleine de rebondissements, est haletante, toujours dans un style un peu naïf, très rafraîchissant. C’est un plaisir de lecture, qui met le sourire aux lèvres. Cependant, en raison de sa longueur, je ne le proposerais pas avant dix ans.

Jonah, tome 1 Les Sentinelles
Taï-Marc Le Thannh
Didier Jeunesse, juillet 2013, 438 p., 16€

08/12/2013

Petit Frank architecte

album, architecture, designPetit Frank et son grand-père vivent à New-York. Ils se considèrent chacun comme architecte, mais ont des conceptions de leur métier très différentes.  Petit Frank imagine sans cesse de nouvelles créations, à partir de tous les matériaux qu'il rencontre : macaronis, livres, cuillères, rouleaux de papier toilette…  Mais Papy Frank, figé dans une conception traditionnelle, est sceptique : pour lui, ce n'est pas du travail de VRAI architecte.

Un jour, accoutrés de canotiers, nœuds papillons et petites lunettes assortis, ils visitent le MoMA et découvrent des œuvres d'autres architectes : Frank Lloyd Wright, Frank O. Gehry… Inspirés par cette visite, ils rentrent chez eux et laissent libre cours à leur imagination pour "construire des immeubles de toutes sortes : des grands, des gros, des ronds et un autre tout en cookies au chocolat".

Un album à la fois facile d'accès et très riche, à déguster sans se presser, qui offre une ouverture sur l'architecture et le design, rapproche ces deux domaines et incite à la création. Une page documentaire en fin de livre permet d'en apprendre un peu plus sur les architectes et designers cités, et donne envie de relire l'album avec attention pour trouver les œuvres évoquées.

C'est aussi une petite leçon de sagesse : la visite a permis à Petit Frank de découvrir d'autres créateurs qui le confirment dans ses expérimentations, et à Papy Frank d'acquérir un peu de sagesse : lorsqu'il cesse de regarder du haut de son grand âge et de son expérience, lui aussi peut encore apprendre, et passer de formidables moments avec son petit-fils.


L'illustration est originale, riche en détails instructifs et non dénuée d'humour. Avec sa palette originale de gris, ambre, roux, vert olive et crème, elle permet une introduction au MoMA… ou pour nous français plus généralement  à l'architecture et au design.


Bel album jeunesse, original.


Petit Frank architecte

Frank Viva

Publié cet été aux USA par le MoMA (Museum of Modern Art), en octobre 2013 par 5 continents éditions (Milan), 17.50 €

24/04/2013

Noé Nectar et son voyage étrange

Noé Nectar, 8 ans, part avant l’aurore. Il fugue pour fuir ses problèmes à la maison. Après avoir traversé la forêt, il se retrouve dans un monde étrange, où arbres, animaux et objets parlent. Attiré par un étrange magasin de jouets en bois, muni d’une seule porte qui se déplace au gré des besoins,  il fait la connaissance d’un vieux sculpteur. L’homme ouvre pour lui son coffre aux souvenirs, et à partir des pantins qui s’y trouvent, lui livre peu à peu son histoire, où il est question d’amour pour son père et d’une promesse non tenue. Il force ainsi Noé à faire face à la réalité et à rentrer à temps chez lui.

Conte fantaisiste et poétique, inspiré de Pinocchio, qui aborde avec grâce le sujet de la mort d’un parent. La fantaisie pure n’est pas mon style et j’ai mis un moment à admettre le monde sans queue ni tête des premiers chapitres, mais le récit devient beaucoup plus prenant dès que l’on rentre dans le magasin de jouets et que les deux personnages principaux se rencontrent.
Beau récit initiatique, par l’auteur du roman Le garçon en pyjama rayé.

roman jeunesse,conte initiatiqueNoé Nectar et son voyage étrange :           un conte de fées
John  Boyne
ill. Oliver Jeffers, Gallimard jeunesse, 2012, 13€
Trad. de l’Irlandais Noah Barleywater runs away

 

Le mystérieux cercle Benedict

Tu es un enfant ?
Tu possèdes des aptitudes exceptionnelles ?
Tu souhaites vivre une expérience unique ?

roman jeunesse,aventureQuand cette annonce est publiée dans les journaux, des dizaines d’enfants se précipitent pour participer au concours. Cependant quatre candidats seulement sont sélectionnés, sur des critères assez fantaisistes : la logique et la gentillesse de Reynie, l’ingéniosité, la force et l’agilité de Kate,  la mémoire de Sticky, et le non conformisme de Constance. Les enfants doivent avant tout être foncièrement honnêtes et de préférence orphelins !
Leur étrange recruteur, monsieur Bénédict, les charge d’une mission dangereuse : infiltrer un étrange pensionnat dirigé par un savant mégalomane dont les manigances menacent le monde.
Leur consigne principale : rester unis !

Dans ce premier tome d’une trilogie d’aventures, dont les personnages s’apparentent à ceux de Roald Dahl, le goût du mystère des enfants est flatté, ainsi que celui des codes secrets (les héros utilisent beaucoup le morse pour communiquer). Trois pages de jeux ont été ajoutées à la fin du livre, dans l’esprit des tests passés par les enfants pour être admis dans le cercle Bénédict.
Le récit est chronologique, fluide, et contient de bonnes doses d’humour et d’action. Pour combattre le mal, les enfants doivent utiliser toutes leurs ressources : logique, mémoire, imagination, et même esprit de contradiction ! La solidarité et l’amitié jouent un grand rôle.

Très bon roman pour les enfants amateurs de gros livres : je me suis régalée, et les lecteurs de CM2 se le disputent !

Le mystérieux cercle Benedict
Trenton Lee Stewart
Bayard jeunesse, février 2013, 541 p., 14.90 €
traduit de l’américain « the Mysterious Benedict Society » par J.Baptiste Dupin

11/03/2013

Le lion et la souris

On a souvent besoin d’un plus petit que soi…                 et on a grand plaisir à revisiter ses classiques !

Cet album reprend la célèbre fable d’Esope, et la situe dans le parc africain du Serengeti, en Tanzanie. Seuls quelques cris d’animaux soulignent les superbes illustrations, elles-mêmes très expressives, réalisées à l’aquarelle et rehaussées de quelques traits de crayon. Les enfants, qu’ils connaissent ou pas cette fable, la reconstituent aisément à partir des images, qui les fascinent !

Le lion et la souris

Une note de l’auteur donne son interprétation du texte et explique ses choix d’illustrateur. La dernière page et la jaquette permettent au lecteur de retrouver les trois versions, celle d’Esope, celle de Phèdre et celle de La Fontaine…

Le lion et la souris
Jerry Pinkney
Le Genevrier, août 2012, 17€

18:24 Publié dans Livres jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : album, fable

Quand j'étais cagibi

Amy est devenue « cagibi » un vendredi où personne ne l’écoutait : elle est allée s’enfermer dans le cagibi pour bouder, en espérant qu’on viendrait la supplier de sortir… mais ses parents ont continué leurs activités sans trop s’inquiéter de ce caprice. Alors elle a décidé d’y rester indéfiniment, s’occupant comme elle peut, se nourissant de sauce bolognaise et autres conserves. Pour une fois, elle est soutenue par sa grande sœur.

Le roman, au ton très juste, relate avec humour ses humeurs fluctuantes, son imagination, son interprétation des bruits de la famille qui parviennent jusqu’à elle. Les enfants de CM1 ont été captivés par cette histoire, pourtant dépourvue d’action (et peut-être longue d’un chapitre de trop ?). L’identification au personnage principal est facile, et la chute a beaucoup plu !

Quand j'étais cagibi.gifQuand j’étais cagibi
Hélène Gaudy

illustrations d’Emilie Harel

Le Rouergue, collection Zig zag

février 2013, 7€

04/03/2013

Wonder

wonder.gifSouffrant d'une malheureuse combinaison génétique rare, August est né avec un visage difforme, et garde une tête  de monstre malgré de nombreuses opérations. Jusqu'ici, sa santé ne lui a jamais permis d'être scolarisé, mais cette année il rentre en sixième, dans un établissement privé où l'équipe enseignante est très attentive.

August est intelligent, courageux,  extrêmement sensible au regard des autres mais sans auto-apitoiement, et il a besoin d'amitié. Son  entourage proche, très affectueux, lui a permis de s'épanouir : une mère protectrice, un père plein d'humour, et Via, une grande sœur qui a toujours donné la priorité aux besoins d'August. Mais il temps de se confronter à un cercle plus large.


Récit touchant et positif d'une adaptation au collège et à la "vraie vie", le roman fait alterner son point de vue et celui de son entourage : famille, copains, professeurs. La différence d'apparence d'August est difficile à surmonter pour tous, et bouleverse l'ensemble du collège, soulevant des sentiments ambivalents chez de nombreux camarades.

 

Wonder

R.J. Palacio

Pocket jeunesse, 2013, 409 p., 17.90 €

Traduit de l'américain Wonder par Juliette Lê