Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2012

la bande à Ed

La bande à Ed, de Geg et Jak

Grrr….art, 3 tomes parus de 2007 à 2011

 bande dessinée, handicap

Cette BD jeunesse d’humour présente une bande de jeunes  dans sa vie quotidienne, avec le collège, les sorties, les rêves, les frustrations, les disputes… La particularité de la bande à Ed est de regrouper des jeunes plus ou moins inadaptés, voire en situation de handicap : Ed est en fauteuil roulant, Sam est « de petite taille », Chang malvoyant, Sam obèse,… Tous ont un commun le sens de l’humour noir et de l’auto-dérision. Les gags à la page sont drôles, parfois  politiquement incorrects, et s’adressent à des enfants déjà grands (CM), voire à des adultes.

 

Un autre regard sur le(s) handicap(s).

 

Le rap des "bandits capés" : 

"- j'suis toujours en surcharge, ma taille est extra-large, je supporte plus les regards, de tous les gens standard ! Leurs commentaires m'agressent, mais comment taire ma graisse, et comment rendre grâce, à mon envie d'espace ? (Sam)

- faut qu'ça roule pour moi, car je n'ai pas le choix, avec mes roues motrices, j'suis l'infirme de service, un genre de guéridon, qu'on laisse à l'abandon, celui qui reste là, mais ne marche pas au pas ! (Ed)

- ... "

bande dessinée,handicap

 

 

24/02/2012

rencontre d'illustrateurs

Avec le prix des Incorruptibles,  deux illustrateurs d’albums sont venus animer des ateliers à la bibliothèque.

 

Anaïs Bernabé,

illustratrice de l’album Tu vois la lune tu vois la lune bernabé.jpga rencontré les quatre classes de CE1.

Anaïs a toujours adoré dessiner, c’était déjà sa passion quand elle était toute petite. En grandissant, elle a fait des études de droit, et puis… elle a changé d’avis et est retournée 4 ans dans une école de dessin très connue, à Lyon (Ecole Emile Cohl). Depuis, elle a travaillé dans une entreprise de jeux vidéo, et fait des dessins de presse, des pages de Bd…

Tu vois la lune est le premier album qu’elle illustre. C’est l’histoire d’une famille africaine qui quitte son village parce qu’il n’y a plus rien à manger et à boire, et émigre dans un pays comme le nôtre. C’est d’abord le texte du livre qui est écrit, et ensuite l’éditeur (celui qui fabrique le livre) cherche quelqu’un pour l’illustrer. bernabé tu vois la lune.jpg

Anaïs n’a jamais discuté avec l’auteur du texte, Agnès de Lestrade, elle l’a illustré comme elle voulait. Elle a décidé toute seule comment elle peindrait l’histoire, et où elle mettrait de la place pour le texte. Elle a fait beaucoup de petits brouillons, puis elle a peint directement en grand (sans dessiner au crayon à papier !) avec de la peinture à l’acrylique. C’est une peinture qui permet de peindre par étapes, en laissant sécher : par exemple tout le fond en bleu nuit, puis par-dessus la lune et ses reflets en blanc, puis un personnage en noir, puis par-dessus sa bouche bien rouge et ses yeux… Nous avons observé ses originaux, qui ressemblent beaucoup à l'illustration de l'album (les copies sont bien faites !).

P1010671.JPG

Anaïs s’est inspirée de masques africains pour les visages. Elle nous a apporté des modèles, et nous avons à notre tour dessiné des masques de toutes les régions du monde.

Nous étions nombreux à choisir le masque européen, dans le style des masques de Venise. P1010675.JPG

Mais le masque asiatique était super impressionnant aussi, il faisait penser à un masque de catcheur !P1010616.JPG

 

Nous avons colorié aux pastels gras, et peint des détails à la gouache par-dessus. Ensuite, il fallait encore découper et agrafersur une feuille rigide pour faire du relief. C’était du travail, mais le résultat est super beau !!!P1010682.JPG

 

 camille bouchon.jpg

Jérôme Peyrat,

illustrateur (et un petit peu auteur aussi) de l’album  Camille Bouchon et son cochon a rencontré les quatre classes de CP.

D’abord, il nous a raconté comment il a choisi de faire ce métier. Comme Anaïs, il a toujours beaucoup dessiné, même enfant. Après le baccalauréat, il est allé pendant 4 ans à l’école des Arts Décos de Strasbourg. Ensuite, il a commencé à travailler en faisant toutes sortes de dessins : parfois pour de la publicité, ou pour des journaux. Maintenant, il est assez connu, et a illustré beaucoup d’albums. Il aime bien travailler avec Myriam Picard, qui a écrit l’histoire de Camille Bouchon, et aussi celle de Bob, Bob le zèbre...bob le zèbre.jpg Ensemble, ils changent parfois un peu le texte (pour qu’il soit plus drôle !). Quand l'histoire est finie, il faut imaginer les dessins : Jérôme fait des petits brouillons de toutes les pages, et choisit les meilleurs. Il choisit aussi où il faut laisser de la place pour le texte.

 P1010709.JPG

Puis il fait son dessin original en plusieurs étapes : au crayon à papier sur une feuille rouge, puis à la gouache ; ensuite  il découpe et colle sur une page blanche ; enfin, il rajoute des petits détails découpés dans des magazines, un peu de décors à la peinture si besoin,… P1010710.JPGP1010711.JPG

Pour faire toutes les illustrations d’un livre, il lui faut à peu près un mois en dessinant tous les jours toute la journée.

Il nous a expliqué comment faire des personnages et des animaux facilement  à partir de formes géométriques, et montré ses originaux.   

 P1010727.JPG

A notre tour, nous avons dessiné « à la façon de Jérôme Peyrat », sur des feuilles peintes en rouge, avec les craies grasses. Nous avions apporté des phrases à illustrer. Et voilà le résultat !P1010685.JPG

 

 

Il faudra finir nos dessins à l’école en découpant les personnages et en les collant sur papier blanc, et ce sera encore plus beau !

Le travail sur feuille rouge, c'est le secret de Jérôme Peyrat pour que les couleurs ressortent mieux...P1010689.JPG

07/02/2012

tout sur le théâtre !

La fabrique à théâtre
Ghislaine Beaudout (metteur en scène) et Claire Franek (illustratrice)
T. Magnier, juin 2011, 18.80 €
fabrique à théâtre.jpeg
Destiné à la jeunesse, mais passionnant aussi pour "les grands", voilà un livre complet sur le théâtre, une vraie mine de renseignements !

Les chapitres principaux présentent de nombreux thèmes :
- l'atelier théâtre, avec échauffements, jeux, improvisations...
- la création d'un spectacle : improvisation ou choix des textes, décors et costumes, mise en scène...
- l'atelier marionnettes, le théâtre d'ombres et le théâtre d'objets ;
- un cahier documentaire sur l'histoire du théâtre et les métiers du théâtre

De plus, ce documentaire offre un sommaire clair, un lexique, une bibliographie et des titres de pièces, des sites, des adresses,...

Chaque chapitre est introduit par des ombres chinoises, et les explications sont illustrées par des dessins colorés et amusants.

Une fois n'est pas coutume, j'ai un vrai coup de coeur pour un documentaire ! Aline

14/11/2011

La fille du marais

La fille du marais
Franny Billingsley, Editions des Grandes Personnes, sept 2011, 441p., 19€
traduit de l'anglais (USA) "Chimes" par Nathalie Laverroux

Le récit est situé dans une zone reculée d'Angleterre, en bordure de marécage, à une époque non précisée, au moment de l'arrivée du chemin de fer.
Filles de pasteur, Briony Larkin et sa soeur Rose ont 17 ans. Briony la narratrice, est persuadée d'être responsable de la déficience mentale de sa jumelle et de diverses catastrophes qui se sont abattues sur leur famille. Elle se déteste avec application et s'impose de veiller à tout instant sur sa soeur. Douée de seconde vue, elle peut voir les "créatures anciennes", mais garde ce don secret, car les femmes dénoncées comme sorcières finissent pendues.
L'histoire débute à l'arrivée d'Eldric, fils de l'ingénieur Clayborne qui construit une usine pour assécher les marais. Comme les marais sont le refuge des créatures magiques, le Seigneur du marécage se venge en envoyant la fièvre des marais aux habitants du village. Briony, qui craint pour sa soeur si fragile, s'empêtre dans une négociation avec les créatures magiques.

Le récit présente beaucoup de détours et de retours en arrière, sur des moments heureux où Briony pouvait laisser libre cours à son imagination et à sa créativité, et sur des catastrophes qu'elle pense avoir provoquées à cause de ses liens avec les créatures magiques. Le récit, assez glauque, est éclairé par la relation que développe Briony avec Eldric, le fils de l'ingénieur.

Au total, un très bon roman original, un peu gothique à l'image de sa couverture, long et tarabiscoté.

18/05/2011

22ème prix des Incos

Prix des Incorruptibles 2011

tous les enfants des écoles ont lu la sélection de livres correspondant à leur âge, et voté pour leur livre préféré. Voici le palmarès, avec des ex-aequo en CM2

Maternellepomme.JPG

Tout pour ma pomme

Edouard MANCEAU

aux éditions Milan Jeunesse

 

CPmarlene.JPG

Marlène Baleine

Davide CALI,

illustrations Sonja BOUGAEVA

aux éditions Sarbacane

 

CE1parents.JPG

Mes parents sont marteaux !

Philippe BESNIER,

illustration Lynda CORAZZA

aux éditions Le Rouergue

 

CE2  -  CM1

Le pompier de Lilliputipompier.JPGa

Fred BERNARD, illustration François ROCA

aux éditions Albin Michel Jeunesse

 

CM2

Cascades et gaufres à gogo

Maria PARR

aux éditions Thierry Magnier

et

Tim-sans-dragon

Agnès LAROCHE

aux éditions Oskar Jeunesse

 cascades.JPGtim.JPG

 

09/07/2010

Sélection des bibliothécaires

En avant première, la sélection de romans jeunesse faite par les bibliothécaires du CRILJ Lyon et Rhône.

**   9-12 ans

***   11-13 ans

  

HISTOIRE ET SOCIETE

 

Baptiste sans port d’attache   ***

Anne Lecap

Flammarion (Castor Poche). 5,70 €

Baptiste, enfant abandonné à la naissance à la porte de l’Hôtel Dieu en 1742, est élevé par une famille dans les Monts du Lyonnais. Il veut être maître de son destin et rêve de devenir marin… La rage de vivre va l’aider à surmonter toutes les difficultés.

 

Dans les griffes du Klan   ***

Stéphane Tamaillon

Seuil Jeunesse (Chapitre). 8,50 €

Automne 1955 au sud des Etats-Unis. Jessie, jeune noir de 13 ans, fait la connaissance de musiciens venus du nord. Avec eux, il découvre le jazz, et apprend que les noirs ont des droits. Il défie l’autorité des blancs. Un roman qui incite à ne jamais baisser les bras devant le racisme et la haine ordinaire.

 

La fille aux esprits   ***

Laura Amy SCHLITZ

Casterman. 15 €

En 1909, Maud est tirée d’un triste et sévère orphelinat par les trois sœurs Hawthorne qui décident de l’adopter. Maud est folle de joie. Pourtant, elle est enfermée dans leur cottage et son existence doit rester secrète, car les trois sœurs l’ont adoptée dans un but bien précis…

  

GRANDIR ET TROUVER SA PLACE

 

A quoi servent les clowns   ***

Anne Percin

Le Rouergue (Dacodac). 8,5 €

Depuis l’incendie de son immeuble, Mélinda vit dans une caravane et ne va plus à l’école. En attendant, elle se crée un monde à elle qui lui permet de rêver. Au cours d’une pause du cirque sur son terrain vague, le fils du directeur laisse s’échapper un jeune tigre…

 

Le monde de Lenny   ***

Kate Banks

T. Magnier (Roman). 8,80 €

Distrait et curieux, Lenny dit tout ce qui lui passe par la tête. Il exaspère les adultes et trouble souvent la classe. Deux rencontres seront décisives pour lui : Muriel, une psychologue scolaire, et Van, un garçon « petit en taille, mais dont la figure a l’air plutôt vieille ».

 

Miettes de lettres   ***

Anne Thiollier

Seuil Jeunesse (Chapitre). 8,50 €

Fengfeng, 13 ans, a quitté la Chine avec ses parents il y a 3 ans pour s’installer à Paris. Travailleur et timide, il est très solitaire. Il écrit des lettres à sa grand-mère, mais garde ses états d’âme pour son carnet secret. Lorsqu’il découvre des insultes anonymes dans ses cahiers, il enquête avec son camarade Djamel pour découvrir qui le menace.

  

VIVRE AILLEURS

 

Nassim et Nassima   **

Ingrid Thobois, ill. Judith Gueyfier

Rue du monde (Roman du monde). 10,50 €

En Afghanistan, sur les hauteurs de Kaboul, Nassim et Nassima sont amis inséparables. Ils passent leurs journées ensemble, à faire les petits travaux réservés aux enfants. Un jour, pourtant, Nassim fait sa rentrée scolaire sans son amie. Nassima voudrait aller à l’école aussi, mais son père refuse : l’école, ce n’est pas pour les filles !

 

Mon petit cœur imbécile   ***

Xavier-Laurent Petit

Ecole des Loisirs (Neuf). 8,50 €

Chaque matin, Sisanda se réveille dans sa case, heureuse d’être encore vivante. Son cœur est mal formé, et le moindre effort l’épuise ! Maswala, qu’elle appelle sa « Mamantilope », elle, court pour deux ! Un roman sur l’entraide et la solidarité, à lire au rythme des battements de cœur de la jeune narratrice.

  

DANS L’UNIVERS DES CONTES

 

L’incroyable voyage de Jeanpoté   **

Juliet M. Trewellard

Pocket Jeunesse. 12,50 €

Lorsque la princesse chère à son cœur se fait enlever par un dragon, Jean -garçon d’écurie rêveur et maladroit- part courageusement à sa recherche. Il croise la route de plusieurs animaux, qui vont l’aider dans son aventure. L’histoire est enrichie de superbes illustrations en ombres chinoises.

 

Le journal de Peter   **

Sébastien Perez, ill. Martin Maniez

Milan Jeunesse. 16,50 €

Sous forme de journal et de lettres à sa mère, Peter raconte sa quête pour connaître ses origines, et comment il est devenu le chef des enfants perdus. Beau livre objet, enrichi de gravures, photos et lettres anciennes.

16/07/2009

Beau gosse

Beau gosse, Hubert Ben Kemoun

Pocket Jeunesse, 2007

 

C'est vrai que Gustave est beau.

"Beau gosse", une expression bien à la mode.

On se le représente tout à fait : grand, traits fins, peau lisse, regard turquoise... et fringues de marque.

Plus que tout, ce collégien fait attention à son allure, à ses vêtements, à l’effet qu’il produit sur les autres.

Ce qui ne l’empêche pas d’être prétentieux, et d’affirmer sa supériorité en brutalisant les plus jeunes.

 

Toutes les filles craquent… sauf Una, la seule qui compte vraiment pour lui, même s’il est horriblement maladroit lorsqu’il essaie de le lui dire.

 

Imaginez un peu : au premier rendez-vous, il conseille à Una d’utiliser du fond de teint pour cacher ses taches de rousseur et lui réclame de s’habiller avec plus de goût, afin qu’ils soient « en harmonie » tous les deux ! Et ça ne s’arrange pas aux rencontres suivantes…

 

Court roman, jeunesse ou ado, bien écrit, sur ce « beau gosse » peu sympathique, qui fait plus pitié qu’envie, enfermé dans son rôle de caïd du coin. Qui sait ? L’amour lui ouvrira peut-être les yeux…

 

Aline

29/04/2009

La vie en verte

La vie en verte

Gilles ABIER, ill. de Pénéloppe PAICHELER   Actes Sud Junior, février 2009, 6.50 €

 

Marine est une jeune adolescente effacée et arrangeante. Le jour où elle se réveille VERTE, ses parents s’affolent et ses camarades la rejettent. L’amour de sa famille et le soutien amical d’un copain vont l’aider à accepter sa différence, avant de la surmonter.

Court roman sympathique sur la différence,  l’acceptation de ce que l’on est, et l’affirmation de soi. Les réactions de la mère sont assez caricaturales, mais celles du frère plutôt justes.

A lire dès 8 ans.

 

Aline

 

28/04/2009

Le royaume de la rivière

Le royaume de la rivière, Katherine PATERSON

Rageot (Cascade), 1990

 

Seul garçon coincé entre quatre sœurs, Jess n’est pas très épanoui. Ni grand, ni costaud, ni doué en classe, il lui semble n’avoir aucun don – si ce n’est pour griffonner des dessins, talent tout à fait inutile dans sa campagne américaine. En outre, il semble que les corvées familiales lui retombent toujours dessus, ses grandes sœurs étant habiles à « embobiner » les parents.

 

Son seul espoir : s’entraîner tous les matins à la course, pour devenir le meilleur de l’école. Et pourtant, quand arrive le jour de l’épreuve, il est battu par une fille ! C’est pour Jess une terrible déception, mais aussi la naissance d’une amitié inattendue. Leslie, pleine d’imagination, vient d’une famille d’intellectuels, et lui ouvre des horizons différents…

 

Très belle histoire d’amitié, nombreuses références au Monde de Narnia.

 

Aline 

 

PS : mes jeunes lecteurs m'informent que ce livre a été repris avec le film Terabithia. Je suis rattrappée par mon manque de culture cinématographique. Mais bon, on ne peut lire et aller au cinéma. Si ?

01/10/2008

Déguisés !

Et n’oublions pas le rayon « documentaires »,

On y trouve de quoi apprendre et presque tout faire !

 

Une maman  -pas couturière pourtant-  a transformé ses fils le temps d’une fête médiévale…Déguisés.JPG

(déguisements, maquillage et jeux classés en  E 793)

Pour la gourmandise, les bénévoles de la bibliothèque testent les recettes de la collection Marmitontaine : Le riz de Li, Les pâtes de Francesca et Le maïs de Luisa sont de vrais "carnets de voyage en cuisine". (classés en E 641)