Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2016

Prix M.O.T.S.

Le prix des lecteurs des 4 villages est de retour !

Embarquement et décollage immédiats

samedi 19 novembre à 10h30

à la bibliothèque Eclats de Lire

  prix des lecteurs

Bon voyage avec AIR M.O.T.S. !

et pour l'ambiance, la playlist qui s'évade...

 Learning to fly Pink Floyd - L’hôtesse de l’air Jacques Dutronc - Voyage , voyage Desireless  - On the road again Bernard Lavilliers - Sur la route de Memphis Eddy Mitchell - Lindberg Robert CharleboisIl voyage en solitaire Gérard Manset - Je pars  Nicolas Peyrac - New York avec toi  Téléphone / Jean Louis Aubert - Mobilis in Mobile L'affaire Louis' Trio - Les voyages en train Grand Corps Malade - African night flight David Bowie - Emmenez-moi  Charles Aznavour - Voyage  Charlotte Gainsbourg - Santiano Hugues Aufray - Road runner The Modern Lovers - The Passenger Iggy Pop - Allo Papa Tango Charlie Mort Shuman - Clandestino, Manu Chao - Voyage en Italie Lilicub - Mon copain Bismarck Nino Ferrer - Have love, will traell The Sonics - California Dreamin’, The Mamas and the Papas - Born to run, Bruce Springsteen - Alone in Kyoto, Air - Puisque vous partez en voyage Françoise Hardy - Comme un avion sans ailes Charlélie Couture - Orinoco flow Enya - Vesoul Jacques Brel - La nuit je mens Alain Bashung26 A (Clouds in the sky) The Nits -

07/06/2016

Prix M.O.T.S, les résultats !

C’est ce vendredi 3 juin, à la médiathèque de Thurins, qu’a été révélé le palmarès du prix des lecteurs M.O.T.S. des 4 villages. Ce sont, au total, 100 lecteurs répartis sur les quatre communes participantes, qui ont lu la sélection constituée de 5 romans et 6 BD présentée en novembre dernier.

La soirée a été lancée par Madame Chantal Kramp, adjointe à la culture à Thurins, en présence d’élus d’Orliénas, Messimy et Soucieu-en-Jarrest et d’un public composé d’une cinquantaine de lecteurs. Après un temps d’échanges et de partages nourris autour des titres du prix qui a permis de prendre la mesure de la richesse des approches face à un même ouvrage, le classement a été révélé par les quatre bibliothécaires qui ont commenté les résultats obtenus dans leur médiathèque.

Prix MOTS

Cette édition 2016 du prix a donc mis à l’honneur L’Orangeraie de Larry Tremblay, éd. La Table ronde, pour la catégorie roman et Un certain Cervantès de Christian Lax, éd. Futuropolis  pour la catégorie BD.

Prix MOTS 2

Un temps convivial autour d’un buffet a suivi l’annonce des résultats, pendant lequel les discussions enthousiastes et animées se sont poursuivies.

Karine

22/02/2016

Rencontre d'auteur : Paola Pigani

rencontre d'auteur,prix des lecteursPaola Pigani à Soucieu

Samedi 12 mars à 15h

Dans le cadre du Prix M.O.T.S des 4 villages, Paola Pigani vient à notre rencontre à la bibliothèque de Soucieu-en-Jarrest.

copyright Gilles Vugliano

rencontre d'auteur, prix des lecteursL’occasion d’échanger sur son livre Venus d’ailleurs, sélectionné pour le prix, et absolument d’actualité ! Inspiré de rencontres réelles, ce roman nous permet d'accéder au point de vue de deux jeunes émigrés dans notre région (du Chambon sur Lignon à Villeubanne). Pourquoi et comment s'intègre-t-on... ou pas ?
rencontre d'auteur, prix des lecteurs

Son premier roman, N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures, a aussi rencontré un beau succès auprès des lecteurs. Maryvonne l'avait critiqué ici.


14/11/2015

Fabcaro

Dernière minute : je reviens juste du festival de la Bulle d'bande dessinéeOr, à Brignais. J'étais face à.... Fabcaro ! Au moment même où il dédicaçait un album Zaï zaï zaï zaï pour les lecteurs du Prix M.O.T.S. il a été appelé à la tribune pour la remise de l'album d'or !!!

Félicitations, Fabrice !

Et pour aller voir la page web de cet autodidacte chez Dargaud, c'est là !

Prix M.O.T.S.

prix des lecteurs

Le lancement du 6ème prix des lecteurs, rebaptisé Prix M.O.T.S. avec l’arrivée d’Orliénas dans nos rangs, a eu lieu ce matin.

Les élus présents ont marqué leur compassion pour les victimes des attentats parisiens, et une minute de silence a été respectée. Dans notre sélection, le roman L’orangeraie est particulièrement en lien avec l’actualité. Il évoque la préparation d’un attentat terroriste dans le Moyen-Orient, ses motivations indéfendables, et ses séquelles à long terme.

Voici les livres que nous vous proposons de lire d’ici la fin mai. Avec l’aide de nos lecteurs, nous les avons choisis aussi variés que possible, afin de respecter aussi la demande d’une certaine légèreté…

L’orangeraie, Michel Tremblay
La variante chilienne, Pierre Raufast
Venus d’ailleurs, Paola Pigani
Les arpenteurs, Kim Zupan
L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir, Rosa Monteiro

Ce n’est pas toi que j’attendais, Fabien Toulmé
Les cobayes, Tonino Benaquista et Nicolas Barral
Les esclaves oubliés de Tromelin, Sylvain Savoia
L’île aux femmes, Zanzim
Zaï zaï zaï zaï, Fabcaro
Un certain Cervantès, Christian Lax

prix des lecteurs

Déjà distribués aux lecteurs présents, les livres circuleront dans nos 4 bibliothèques jusqu’à fin mai. Retenez déjà les dates suivantes :
Rencontre d'auteur, samedi 12/03 à 11h à Soucieu.
Débat et résultats, vendredi 03/06 à 18h30 à Thurins.

prix des lecteurs

Rappelons l’importance des bibliothèques comme lieu d’accueil, de rencontre, de culture et de formation. Des lieux de plaisir, certes, mais aussi de lutte contre l’isolement, l’intolérance et l’ignorantisme qui peuvent mener à des actes désolants.
La solution est en nous.

30/10/2015

Les arpenteurs

roman étranger,etats-unis

 

Les arpenteurs
Kim ZUPAN
Gallmeister (Nature Writing), 2015, 23.50€
Traduit de l’américain The Ploughmen par Laura Derajinski

Ce roman est avant tout le récit d’une relation complexe entre deux hommes aux antipodes l’un de l’autre, un assassin et son geôlier :

John Gload, vieux criminel récidiviste, s’est enfin fait pincer et attend son procès dans la prison du Montana.
De l’autre côté des barreaux, un jeune adjoint au shérif est astreint à passer des nuits de surveillance dans la prison. Valentine Millimaki essaie d’exercer son métier avec humanité (contrairement à certains collègues !), mais souffre de sentir sa vie et son mariage, lui échapper chaque jour un peu plus.

"Dans le cadre de ses fonctions au bureau du shérif, il passait son temps à enquêter sur des délits ruraux et endurait son quota d’heures requises dans le vieux bâtiment de la prison adjacent au tribunal du comté. Mais il préférait le travail sur le terrain, au grand air, avec son chien de berger de trois ans [Tom] à pister les disparus dans la forêt, la broussaille, les canyons abrupts, des terres vierges, ces coins oubliés ou non référencés sur les cartes qui ne donnaient qu’une approximation de notre place en ce monde.
Il les retrouvait parfois, écorchés ou couverts d’ecchymoses, boitant sur une cheville fracturée, ou d’autres encore à un stade avancé d’hypothermie… Mais depuis plus d’un an, maintenant, il n’avait retrouvé que des cadavres."

Hanté par son armée de fantômes personnels, Millimaki est un homme vulnérable. Peu à peu, souffrant tous deux d’insomnie, John Gload et lui ont de longues conversations, et en viennent à une certaine compréhension l’un de l’autre… peut-être parce qu’ils partagent, chacun à sa façon, une proximité excessive avec la mort. …A moins que tout cela ne soit que manipulation de la part de John Gload !
"Je ne sais pas si j’ai ce qu’on peut appeler une âme, Val, mais je sais la reconnaître chez les autres. Vous en avez une. Je l’ai vue toute barbouillée sur votre visage dès que je vous ai croisé".

D’une beauté puissante, les Arpenteurs explore la frontière floue entre le bien et le mal. Pour l'auteur, qui oppose le huis-clos de la prison aux immenses espaces nord-américains, le Montana sauvage est une présence constante dans le récit, émaillé de descriptions de la nature. Malgré sa longueur et sa noirceur, j'ai été emportée par la puissance de ce roman et la complexité de ses personnages.

Kim Zupan a exercé de nombreux métiers, il a fait des rodéos, travaillé comme pêcheur, charpentier, enseignant…

Aline

24/08/2015

La variante chilienne

roman,rentrée littéraire

La variante chilienne

Pierre RAUFAST

Alma éditeur, 2015, 18€

Professeur de philosophie, Pascal a loué un gite dans la vallée  reculée de Chantebrie, où il se retire pour l’été avec Margaux, élève de terminale brillante mais mal dans sa peau, réfugiée dans la lecture. Nous apprendrons au cours du roman ce qui la mine, et pourquoi elle a suivi Pascal.

Tout commence par la rencontre entre deux fumeurs de pipe plutôt asociaux, qui se sentent vite des affinités : "Nous avions en commun l’amour du tabac, du vin et de la littérature. Certaines amitiés sont moins charnues."

Intrigué de voir Florin ramasser un caillou en souvenir de leur joyeuse soirée copieusement arrosée, Pascal visite sa collection de cailloux :

"Des dizaines de bocaux étaient alignés sur deux longues étagères. Dans chacun, des cailloux, beaucoup de cailloux.

-          - Voici toute ma vie.

-          -

-         - Chaque bocal contient les souvenirs d’une année. Ça commence en 1971, j’avais dix-huit ans. Tu as trente-neuf bocaux comme ça. J’ai eu cinquante-neuf ans en mai dernier….

J’étais stupéfait. Quatre mille souvenirs dormaient là, à l’extérieur de sa tête. Une vie. Une existence. Des femmes possédées, des amis retrouvés, des morts regrettés, des bouteilles homériques ; toutes ces choses auxquelles il tenait se trouvaient là, devant moi, bien rangées dans des bocaux.

-          - Je te montre…

Il ouvrit le pot 1998, plongea sa main à l’intérieur, fit rouler quelques cailloux, pour finalement en sortir un, l’air satisfait. Un bout de gravier. Un simple caillou blanc, insignifiant.

-          - Tu disais que tu voulais connaître l’histoire de la piscine-potager ?"

A partir de là, l’auteur égrène les cailloux-souvenirs, multipliant les récits hauts en couleurs : partie de cartes épique ("capateros" selon la variante chilienne, d’où le titre) de trois jours, histoire d’Etienne de Vignolles, dit La Hire, valet de cœur de Jeanne d’Arc, récolte de noix à l’hélicoptère, détrousseurs de pompes funèbres, village resté sous la pluie pendant si longtemps que ses habitants en avaient oublié l’existence du soleil, etc.

Cette imagination fertile est à la fois ce qui fait le charme du livre et sa faiblesse. Chaque anecdote, contée dans une langue imagée et percutante, emporte le lecteur. L’écriture est adroite, garnie d’humour et de références littéraires. Par contre, le récit central, fil conducteur, s’effiloche, manque de profondeur et perd de sa force. 

N’en reste pas moins un grand plaisir de lecture procuré par une langue inventive et un sens de la formule :

Pascal : "L’été, je mets ma peau en jachère, je la laisse se reposer. Au bout d’une semaine, ma barbe a poussé. Alors, je suis content. Au bout d’un mois, de grosses boucles blanches se forment. Là, je suis tout à fait heureux. Mes talents de philosophe décuplent. Je suis le Samson de la barbe blanche. A la rentrée des classes, je me rase. Je redeviens le professeur fatigué qui tourne la meule du savoir."

Devant la collection de deux-cent-soixante–dix-sept pipes : "Les efforts inouïs de l’homme pour son agrément compensent ceux qu’il fait pour se détruire".

Florin : "Désolé, ma cave est très modeste. Le vin, je le bois. C’est dans mes globules qu’il se conserve le mieux."

Et la scène d’anthologie où les deux hommes  font "Sus aux verts luisants !" (je ne vous dévoilerai ni pourquoi, ni comment…).

à lire avec le sourire :)

Aline

09/06/2015

Prix Mes Sou Thu

Pour la clôture du prix des lecteurs des trois villages, les discussions ont été animées autour des livres proposés !

prix des lecteurs

P1010477.JPG

Les arguments des jeunes étaient particulièrement pertinents sur les bandes dessinées.

P1010539.JPGP1010518.JPG

 

La surprise a été totale devant les résultats, car les livres les plus âprement défendus n’ont pas été choisis par la majorité.

 

Les gagnants sont donc… 

Roman : Une vie entre deux océans, de M.L. Stedman

BD : Tsunami, de Stéphane Piatzszek et Jean-Denis Pendanx

prix des lecteurs 

05/06/2015

Prix Mes Sou Thu

Clôture du prix des lecteurs MesSouThu 5

 

Samedi 6 juin à 11 h

bibliothèque Eclats de Lire, Soucieu-en-Jarrest

 prix des lecteurs

Débat, avec les lecteurs des 3 communes,

suivi de la proclamation des résultats

 

Venez défendre votre chouchou !

Qui va l’emporter parmi les livres en compétition ???

 

ROMANS

Portrait d’après blessure, Hélène Gestern

Prière pour celles qui furent blessées, Jennifer Clément

Une vie entre deux océans, M.L. Stedman

Les douze tribus d’Hattie, Ayana Mathis

Le dernier gardien d’Ellis Island, Gaëlle Josse

 

BANDES DESSINEES

Tsunami, Jean-Denis Pendanx, ill. Stéphane Piatzszek

La passion de Dodin-Bouffant, Mathieu Burniat

Modigliani, Laurent Seksik, ill. Fabrice Le Henanff

Le linge sale, Pascal Rabaté, ill. Sébastien Gnaedig

Zia Flora, Fred Paronuzzi, ill. Vincent Djinda

Rouge comme la neige, Christian de Metter.

 

15/11/2014

Lancement du prix des lecteurs MesSouThu 5

Depuis ce matin, c'est parti pour une nouvelle édition du prix Mes Sou Thu. Nous avons présenté notre sélection, et les livres ont commencé à circuler parmi les lecteurs :

 

Les romans

Portrait d’après blessure, Hélène Gestern

Prière pour celles qui furent blessées, Jennifer Clément

Une vie entre deux océans, M.L. Stedman

Les douze tribus d’Hattie, Ayana Mathis

Le dernier gardien d’Ellis Island, Gaëlle Josse

Les bandes dessinées

Tsunami, Jean-Denis Pendanx, ill. Stéphane Piatzszek

La passion de Dodin-Bouffant, Mathieu Burniat

Modigliani, Laurent Seksik, ill. Fabrice Le Henanff

Le linge sale, Pascal Rabaté, ill. Sébastien Gnaedig

Zia Flora, Fred Paronuzzi, ill. Vincent Djinda

Rouge comme la neige, Christian de Metter.

 

Vous pouvez participer, c'est simple :

- la bibliothèque (Soucieu, Messimy ou Thurins) vous prête les livres.

- vous lisez les 5 romans ou les 6 BD, ou les deux genres.

- vous remplissez le bulletin de vote en attribuant une note à chaque livre et vous le rendez à votre bibliothèque d'ici fin mai 2015.

- débat et proclamation des résultats Samedi 6 juin à 11 h à la bibliothèque Eclats de Lire de Soucieu-en-Jarrest, avec les lecteurs des trois communes.