Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2015

Les Jumeaux de l'île Rouge

Madagascar, roman initiatiqueLes jumeaux de l’île rouge

Brigitte PESKINE

Bayard (Millezime), 27/08/14, 184p, 11.90€

Cléa et Brice Chêne, nés à Mananjary, au sud-est de Madagascar, ont tous deux été abandonnés à la naissance : dans leur ethnie, les jumeaux sont considérés comme fady (tabou) et portent malheur. Les chefs coutumiers, garants de la tradition, excluent de la communauté toutes les familles qui gardent leurs jumeaux. Or la communauté est indispensable pour survivre dans ce pays extrêmement pauvre.

Adoptés tout bébés, Cléa et Brice ont grandi choyés par des parents français blancs. Mais à l’adolescence, Cléa devient ingérable, et leurs parents essaient d’envoyer les jumeaux découvrir leur pays d’origine, dans l’espoir que ce voyage l’aidera à surmonter son mal-être.Ce retour à l’île Rouge est un voyage d’une grande beauté, un hymne à la force de vie des femmes de Madagascar, mais aussi un choc culturel et émotionnel pour nos deux jumeaux, qui vont de découverte en découverte et appréhendent peu à peu leur histoire familiale. Ce voyage initiatique les révèle et les mène à prendre des décisions qui engageront leur vie entière.

Ce roman « multi voix » est aussi multiforme, puisqu’il est rédigé sous forme de témoignages, mails et courriers des protagonistes, français et malgaches. C’est un beau réquisitoire contre le racisme, contre les traditions aveugles et pour les jumeaux de Mananjary, aujourd’hui encore exclus de leur communauté.

Voir aussi

Les Jumeaux maudits

Un film de Philippe Rostan         

2013 - France - 52 minutes - XDCAM

Résumé du site film-documentaire.fr

"Dans la région de Mananjary, au sud-est de Madagascar, les jumeaux sont considérés comme porteurs de malédiction. La tradition veut qu’on les tue ou qu’on les abandonne. Un tabou interdit de les élever. Mike et Gogo ont été épargnés de la mort et de l’abandon par leurs parents. Aujourd’hui, ils ont 30 ans et dirigent Fanatenane, un centre qui accueille les jumeaux abandonnés. Leur combat est de convaincre les familles de reprendre leurs enfants et surtout de faire lever ce tabou injuste."

Aline